STX : les deux Viking pas encore sûrs


Une commande de deux navires de croisière de luxe par l'armateur norvégien Viking Ocean Cruises à STX France "est toujours en cours de financement, ce n'est pas sûr à 100 %", a déclaré le directeur général du constructeur naval, Laurent Castaing.


© STX
© STX
Interrogé sur des informations de presse affirmant que ce contrat pourrait finalement échouer et que les chantiers allemand Meyer Werft et italien Fincantieri seraient déjà sur les rangs pour récupérer la commande, M. Castaing s'est dit "confiant", et ce "d'autant plus que nous sommes toujours en discussions avec le client". Les deux paquebots commandés par Viking Ocean Cruises sont de petits navires de 230 mètres, de 800 passagers chacun. Une commande salutaire décrochée en décembre par STX France (ex-Chantiers de l'Atlantique), en difficulté depuis la crise de 2008. Mais Viking a du mal à boucler son dossier de financement. "Il nous manque le dernier feu vert client. Aujourd'hui en Europe, les financements sont rares et les banquiers exigeants, c'est ce qui retarde les choses", a dit M. Castaing. "Le premier acompte a été versé. On va arriver dans les mois qui viennent au deuxième acompte et il faudra passer les commandes" de pièces, a souligné M. Castaing. Mais le dossier avance, selon lui. "C'est maintenant vraiment affaire de quelques semaines. Sans quoi les livraisons ne sont pas tenues", a-t-il dit. Les deux bateaux sont livrables au printemps 2014 et printemps 2015. Mais "compte tenu des difficultés de financement, on va être obligés d'ajuster les dates", a prévenu M. Castaing, "tout en gardant la date évoquée pour la première livraison".
Par ailleurs, un dispositif de soutien destiné à une soixantaine d'entreprises sous-traitantes des chantiers STX de Saint-Nazaire va être déployé dans les prochaines semaines pour faire face au "creux de charge" attendu en 2012, ont indiqué mercredi 14 mars les Pouvoirs publics. Le 1er février, les chantiers Baudet, spécialistes de l'agencement de navire et sous-traitant de STX, ont été placés en redressement judiciaire dans l'attente d'un repreneur. Puis le 8 février, un autre sous-traitant, SMCO (filiale du groupe Hervé Thermique), 82 salariés, a été placé en liquidation judiciaire. Trois semaines plus tard, le tribunal de commerce de Saint-Nazaire a accepté l'offre de reprise du groupe marseillais ADF, mais celle-ci ne concernait que 39 salariés sur les 82. Une autre filiale d'Hervé Thermique, SMCN, également sous-traitante de STX, a procédé, en février aussi, à une dizaine de licenciements économiques soit 25 % de son effectif. D'autres entreprises, comme Mecasoud et PMO selon la CFDT, sont aussi en difficultés.

AFP

Jeudi 15 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse