Saône-Moselle/Saône-Rhin : les partisans maintiennent la pression


Les associations qui militent pour le projet Saône-Moselle/Saône-Rhin demandent à VNF d’aller au bout de ce qui a déjà été obtenu pour le projet repoussé au-delà de 2050.


© VNF
© VNF
Les partisans de Saône-Moselle/Saône-Rhin ne désarment pas. Et le contexte d’adversité génère un front uni. Alors qu’elles ont souvent agi chacune de leur côté, voire de façon rivale, au service exclusif de «leur» projet, leurs associations respectives, Seine-Moselle-Rhône et le Consortium international pour le développement des voies navigables, ont signé un courrier commun à VNF cet été pour transmettre deux requêtes à l’établissement. D’une part, la restitution des études technico-environnementales et socio-économiques qui ont précédé ce qui devait être le débat public sur le projet de liaison à grand gabarit. D’autre part, la prise en compte de Saône-Moselle/Saône-Rhin dans l’étude démarrée sur le corridor européen mer du Nord-Méditerranée.

"Le rapport Duron reporte le projet au-delà de 2050"


Le Consortium a réitéré cette demande début septembre. L’«oubli» de Saône-Moselle/Saône-Rhin à ce stade de l’étude corridor ne constitue pour lui qu’une demi-surprise. Il découle du rapport Duron qui reporte le projet de grand gabarit au-delà de 2050, autrement dit aux calendes grecques. Mais le Consortium ne veut pas lâcher le morceau et il rappelle les différents acteurs au bon souvenir des engagements en faveur du projet. Les études préalables au débat public ont certes été interrompues en même temps que le processus de ce débat l’an dernier. Dans une réponse à une question écrite de parlementaires cet été, le gouvernement a confirmé que «leur poursuite serait contraire au principe de responsabilité budgétaire». Mais leur restitution était prévue cet automne. L’association la demande en conséquence, pour la partie réalisée. Sans se faire trop d’illusions.

L’appui sur l’Europe

Par ailleurs, elle continue de s’appuyer sur l’Union européenne qui a fixé comme objectif la réalisation de la liaison en 2030 dans le cadre du RTE-T (Réseau trans-européen Transport). «Attendu que l’Union européenne contribue à hauteur de 50 % au financement de l’étude corridor mer du Nord-Méditerranée, il nous semblerait fort légitime que VNF y intègre l’option Saône-Moselle/Saône-Rhin, à l’instar de Seine-Nord», souligne Françoise Branget, présidente déléguée du Consortium. «Aujourd’hui, on se moque de nous, élus locaux, de nos entreprises et plus encore de l’Europe», conclut-elle.

Christian Robischon

Jeudi 18 Septembre 2014



Lu 356 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €

Mardi 29 Novembre 2016 - 13:39 Nouvelle agence CFNR sur le bassin de la Seine


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse