SeaFrance : La Commission européenne prend sa décision demain


Le gouvernement français a jusqu'à aujourd'hui pour convaincre la Commission européenne que le plan de sauvetage de la compagnie transmanche SeaFrance respecte les règles de la concurrence.


© SeaFrance
© SeaFrance
La Commission européenne prendra une décision demain concernant SeaFrance. "On a jusqu'à mardi pour montrer qu'il n'y a pas de conditions avantageuses ni préférentielles", a expliqué vendredi Thierry Mariani, la Commission ayant prévu de se réunir demain matin pour évoquer le sort de cette filiale de la SNCF, en redressement. "Ce qui achoppe aujourd'hui, c'est le prêt de 100 millions d'euros que ferait la SNCF à SeaFrance", a détaillé le ministre. Bruxelles veut en effet s'assurer que ce prêt serait accordé à des conditions semblables à celles du marché.

Le nouveau plan industriel (NPI) de la direction de SeaFrance prévoit de conserver trois navires sur quatre et 676 emplois, contre plus de 800 actuellement. SeaFrance bénéficierait aussi d'un prêt bancaire de 61 millions d'euros et d'une augmentation de capital. Le tribunal de commerce de Paris a donné jusqu'au 28 octobre pour trouver une solution pour SeaFrance (880 salariés CDI et 200 CDD selon les saisons), placé en redressement judiciaire depuis juin 2010.

 
«Une distorsion de concurrence»

 
Le PDG de l'exploitant du tunnel sous La Manche Eurotunnel, Jacques Gounon, a estimé samedi que toute aide publique accordée à la compagnie de ferries SeaFrance  constituerait une grave atteinte aux règles de la concurrence, et menacé de recours. «Si l'aide publique à SeaFrance était acceptée, ce serait une décision injuste, ce serait la légalisation d'une distorsion de concurrence et une véritable agression vis-à-vis des milliers de salariés du secteur privé du marché Transmanche", a affirmé samedi M. Gounon. "Nous contesterons tout abus de droit d'où qu'il vienne, que ce soit de la Commission européenne ou du Tribunal de commerce", a ajouté le patron d'Eurotunnel.


«Le nouveau plan industriel prévoit de conserver trois navires sur quatre»



"Nous nous battons chez Eurotunnel depuis des années contre une concurrence redoutable et souvent inéquitable, nous nous sommes redressés sans un centime d'argent public et l'on voudrait nous imposer aujourd'hui une nouvelle subvention à notre concurrent par une aide publique qui serait un défi aux lois de l'économie de marché ?", s'est inquiété M. Gounon. Lors de la présentation des résultats semestriels d'Eurotunnel fin juillet, il avait qualifié d'"irresponsable" et de "soutien abusif" une éventuelle recapitalisation de SeaFrance. "Mon deuxième semestre, comme celui des autres opérateurs, est soumis à la décision de la Commission européenne sur la recapitalisation. C'est une vraie menace", avait-il relevé.

.

Lundi 17 Octobre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse