SeaFrance : l'OFT craint une hausse des prix



© Éric Houri
© Éric Houri
La Commission britannique de la concurrence a jugé mardi 19 février, dans un rapport préliminaire, que la reprise des navires de la compagnie de ferries SeaFrance par Eurotunnel pourrait faire augmenter les prix des liaisons transmanche, ce que l'exploitant du tunnel sous la Manche conteste.
"En ajoutant des liaisons ferry à son activité existante d'exploitation du tunnel sous la Manche, Eurotunnel va significativement augmenter sa part de marché déjà élevée sur le marché transmanche et les prix devraient augmenter", a indiqué la Commission dont le rapport définitif sera publié le 14 avril. La Commission affirme par ailleurs que la reprise en 2012 des ferries de SeaFrance par Eurotunnel a été motivée par la crainte de voir le partenariat entre les compagnies DFDS et LD les racheter "pas cher, ce qui aurait pu tirer les prix vers le bas". Soulignant l'"excédent de capacité" sur les liaisons entre Douvres et Calais, Alasdair Smith, vice-président de la Commission, estime que l'une des compagnies de ferries sortira du marché "à court ou moyen terme". M. Smith pense donc que les intérêts des consommateurs seront mieux protégés "s'il y a deux compagnies indépendantes concurrençant le tunnel que si l'une des deux appartient à Eurotunnel".
Fin octobre, l'autorité britannique de la concurrence (OFT) avait déjà estimé que la reprise des navires de SeaFrance par Eurotunnel pourrait faire augmenter les prix et avait renvoyé le dossier à la Commission. Eurotunnel a racheté trois navires de SeaFrance et les loue à la nouvelle compagnie My Ferry Link, créée par les anciens salariés de SeaFrance après sa liquidation judiciaire. Eurotunnel a indiqué qu'il "contestait ce rapport préliminaire". Le groupe, qui a reçu en novembre un feu vert sous conditions de l'Autorité de la concurrence française, considère au contraire que son rachat des navires de SeaFrance "renforce la concurrence" et accuse ses concurrents d'avoir "cherché à instrumentaliser le processus initié par l'autorité de la concurrence britannique pour protéger leurs propres intérêts". "Eurotunnel a l'intention de continuer à travailler avec la Commission de la concurrence pour dissiper les inquiétudes soulevées par les opérateurs de ferries et démontrer que la création de My Ferry Link est une bonne nouvelle pour le marché puisqu'elle est favorable aux clients et à la concurrence", a déclaré son PDG, Jacques Gounon.

AFP

Mardi 19 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse