SeaFrance ne navigue plus depuis un mois


"Un gâchis pareil, c'est invivable", se désole un matelot de SeaFrance, alors que les bateaux sont à quai depuis un mois et que seule une offre non financée de coopérative est en lice pour reprendre la compagnie.


© SEAFRANCE
© SEAFRANCE
Cette filiale de la SNCF lourdement déficitaire a été placée en liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité, le 16 novembre. La veille, la direction interrompait le trafic des ferries entre Calais et Douvres, invoquant des raisons de sécurité, jugées injustes et infondées par la CFDT. "On est un peu comme des assignés à résidence. L'outil de travail est là et on nous dit : «Dégage»", se fâche Dominique, agent hôtelier de 44 ans, dont 23 chez SeaFrance. Un sentiment partagé par Yann Leprêtre, matelot de 35 ans, qui assure la sécurité d'un des navires de la compagnie. "On s'ennuie, on n'a pas de travail à faire si ce n'est surveiller les amarres et faire des rondes", raconte-t-il. "Pourquoi les bateaux sont-ils cloués à quai ?", s'indigne-t-il. "On se rend vraiment compte qu'il y a de la demande, alors quand on voit le quai rempli de camions de fret pour la concurrence, un gâchis pareil, c'est invivable", regrette-t-il. Coups de fil, passages au local syndical... Inquiets, les collègues se tiennent au courant du moindre développement. "C'est désolant, on préférerait que les bateaux naviguent", témoigne un délégué.
Et quand on pousse la porte de l'agence SeaFrance, place d'Armes à Calais, le responsable renvoie le client vers... le concurrent P&O, dont la boutique, juste en face, ne désemplit pas depuis un mois. Un panneau d'affichage devenu inutile trône dans un coin de la boutique SeaFrance, proposant des voyages "visite et shopping" d'une journée en autocar pour Londres. En grosses lettres, quatre dates pour les week-ends précédant les fêtes en décembre, sur des ferries qui ne sont jamais partis.
"Tout le monde est pessimiste", explique Franck, employé à la restauration à bord. "Il ne reste que la Scop pour sauver SeaFrance, mais il n'y a pas de financement total", souligne-t-il. "La SNCF et l’État n'ont pas assumé leur rôle", accuse un membre du personnel à terre. Il déplore aussi l'attitude de la CFDT, qui a refusé une réunion de concertation avec DFDS, "or ça aurait peut-être sauvé la moitié des emplois". La plupart n'attendent d'ailleurs pas la liquidation définitive, qu'une rumeur prédit "entre Noël et Nouvel An", pour commencer à chercher un emploi.

Alix Rijckaert

Mercredi 14 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse