SeaFrance : rencontre avec les porteurs de la Scop


Le ministre des Transports a rencontré mardi les porteurs du projet de reprise par une coopérative ouvrière (Scop) de la compagnie SeaFrance, filiale lourdement déficitaire de la SNCF placée en liquidation.


© SEAFRANCE
© SEAFRANCE
Thierry Mariani a rencontré les porteurs du projet de coopérative de SeaFrance. "Jusqu'à vendredi, je vais me consacrer essentiellement à ce dossier pour explorer toutes les pistes", a promis le ministre à l'issue d'une réunion de trois quarts d'heure à l'aéroport de Calais, sans s'engager sur un soutien financier du gouvernement à cette initiative de la CFDT, syndicat majoritaire de SeaFrance. "Aujourd'hui, on est dans une situation où le dossier est devant le tribunal de commerce, où on n'a pas totalement les mains libres, où on a un certain nombre de règles à respecter au niveau européen et où je ne peux pas garantir de manière évidente un succès", a-t-il souligné.

«Il reste deux semaines»

La Commission européenne a opposé le 24 octobre son veto à un plan de recapitalisation de SeaFrance par la SNCF, estimant que cette aide indirecte de l’État est contraire aux règles de la concurrence. La France va déposer un recours contre cette décision, mais la procédure prendra de nombreux mois. En attendant, SeaFrance, qui emploie 880 personnes en CDI à Calais, a été placé en liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité jusqu'au 28 janvier. De nouvelles offres de reprise doivent être déposées avant le 12 décembre.
"Il nous reste deux semaines (...) je répète, on va essayer d'explorer toutes les voies possibles", a assuré M. Mariani, tout en soulignant que la SNCF avait fait état d'"obstacles juridiques" à une participation financière à la Scop. La CFDT estime qu'elle a encore besoin de 35 millions d'euros pour financer son offre de reprise, qui maintiendrait la totalité des emplois. La Région Nord-Pas-de-Calais a déjà indiqué qu'elle était prête à apporter une aide de 10 millions d'euros. Depuis le 15 novembre, les quatre navires faisant la navette entre Calais et Douvres, en Grande-Bretagne, sont bloqués à quai, la direction affirmant craindre pour la sécurité. Une médiation pour faire repartir le trafic, entre la CFDT et les administrateurs judiciaires de SeaFrance, a échoué lundi soir.

.

Mercredi 30 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse