SeaFrance : reprise des actifs repoussée au 29 mai


Le tribunal de commerce de Paris a reporté au 29 mai sa décision sur l'attribution des actifs de la compagnie maritime SeaFrance, liquidée en janvier, a indiqué une source proche du dossier.


© SeaFrance
© SeaFrance
La décision pour la reprise des actifs de SeaFrance a été repoussée au 29 mai. Le délibéré du juge-commissaire, attendue le 21 mai, a été décalé d'une semaine "afin d'analyser la qualité des offres et les risques éventuels", a expliqué une source proche du dossier.
Trois offres ont été déposées le 10 mai auprès du tribunal, la plus importante venant du groupe Eurotunnel qui propose 65 millions d'euros pour reprendre la globalité des actifs corporels et incorporels de SeaFrance. Il s'agit notamment des "trois navires, des bâtiments, des comptoirs détenus en Angleterre, les stocks d'huile et de fuel et les ordinateurs", a déclaré l'avocat des salariés de SeaFrance, Me Jacques Tellache.
SeaFrance, qui employait 880 personnes en France et 130 au Royaume-Uni, exploitait quatre navires entre Calais et Douvres, dont trois - le "Berlioz", le "Rodin" et le "Nord-Pas-de-Calais" - qui lui appartenaient. Ces derniers avaient été estimés à une valeur entre 150 à 200 millions d'euros.

"Une semaine supplémentaire pour analyser les risques éventuels"


Deuxième offre, celle du consortium Louis-Dreyfus/DFDS qui propose 30 millions d'euros pour le navire "Berlioz" ou 25 millions pour le "Rodin", si le juge-commissaire ne lui autorise l'acquisition que d'un seul navire, selon une source proche du dossier. Louis-Dreyfus/DFDS a également proposé d'acheter les deux navires ensemble pour 50 millions d'euros, selon la même source. Le consortium exploite deux navires sur la ligne Calais-Douvres, sur laquelle opérait SeaFrance, où elle emploie au total 300 personnes "essentiellement" des ex-SeaFrance.

Stena Line intéressé par le "Rodin"

La troisième offre est celle du groupe suédois Stena Line qui souhaite acquérir un seul navire, le "Rodin", pour la somme de 30 millions d'euros.

AFP

Lundi 21 Mai 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse