Seadrill tombe dans le rouge en 2015


Le groupe de forages pétroliers en mer Seadrill a fait état jeudi 25 février d'une perte nette de 738 millions de dollars en 2015 contre un bénéfice de près de 4 milliards l'année précédente, plombé par des dépréciations et la réduction des investissements.


Le chiffre d'affaires de Seadrill s'est inscrit en retrait de 13 % en 2015 © Seadrill
Le chiffre d'affaires de Seadrill s'est inscrit en retrait de 13 % en 2015 © Seadrill
L'entreprise Seadrill, contrôlée par le magnat chypriote d'origine norvégienne John Fredriksen, a accusé des dépréciations de 1,3 milliard de dollars en 2015, alors qu'elle avait dégagé en 2014 des gains exceptionnels de 2,3 milliards qui avaient gonflé ses performances. Le résultat brut d'exploitation, qui fait abstraction de ces éléments financiers, ressort à 1 milliard contre 2,28 milliards un an plus tôt, la réduction des dépenses d'exploitation ayant permis de limiter la casse.

2.350 emplois supprimés sur 9.450

Seadrill a réalisé 832 millions de dollars d'économies en 2015 sous la forme essentiellement de réduction d'effectifs - quelque 2.350 postes sur 9.450 ont été supprimés -, d'investissements, de maintenance et de production différés. Seadrill espère réaliser 260 millions d'économies supplémentaires cette année.
Le bénéfice net s'est affiché en hausse de 82 % sur la période octobre-décembre, à 285 millions de dollars, contre 238 millions escomptés par le marché, selon l'agence Bloomberg. Comme l'ensemble du secteur parapétrolier, Seadrill souffre de la réduction par les compagnies pétrolières de leurs investissements, une tendance accentuée par le fort repli du cours du baril depuis l'été 2014. Son chiffre d'affaires s'est inscrit en retrait de 13 % en 2015 à 4,3 milliards de dollars. "Le marché du forage offshore reste marqué par un excédent d'offre" et les commandes sont à leur plus bas niveau depuis les années 80, a relevé le groupe. "Les investissements des groupes pétroliers vont continuer à diminuer en 2016, après deux années consécutives de baisse", a-t-il ajouté en prédisant un "rééquilibrage du marché" à terme avant "un retournement de conjoncture" qui lui sera favorable.

AFP

Mardi 1 Mars 2016



Lu 256 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse