Ségolène Royal joue la montre sur les sujets chauds


La nouvelle ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, joue la montre sur le projet sensible d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, comme sur l'Écotaxe et la nomination du futur secrétaire d'État aux Transports.


Ségolène Royal a succédé le 2 avril à Philippe Martin © Arnaud Bouissou - MEDDE
Ségolène Royal a succédé le 2 avril à Philippe Martin © Arnaud Bouissou - MEDDE

Pour son premier rendez-vous médiatique depuis sa nomination, Ségolène Royal a voulu calmer le jeu, au Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, sur les sujets qui fâchent. À propos du projet de Notre-Dame-des-Landes, pomme de discorde avec les écologistes, elle a indiqué "souhaiter attendre, comme Jean-Marc Ayrault l'avait dit, l'issue des recours" en justice. Interrogée sur ses déclarations passées, la ministre a reconnu avoir "toujours pensé que le dialogue devait se renouer autour d'un projet élaboré avant même que le TGV Nantes-Paris existe et qu'il fallait peut-être remettre les choses à plat".
Sur un autre sujet sensible, l'Écotaxe poids lourds, dont elle avait prôné une "remise à plat" dès le lendemain de sa nomination, Ségolène Royal n'a pas éclairci son propos, s'en remettant au rapport qu'une mission d'information parlementaire doit remettre dans une quinzaine de jours.
Pour autant, "je ne voudrais pas que la première décision du gouvernement soit un impôt nouveau", a-t-elle ajouté, ne voulant pas que "la cause de l'écologie se résume à des impôts supplémentaires".

Frédéric Cuvillier candidat à sa succession

Ségolène Royal a par ailleurs indiqué avoir "demandé un secrétaire d'État aux transports" au nouveau Premier ministre. Nouveau maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, qui était ministre des Transports jusqu'à la semaine dernière, s'est dit prêt à rester aux responsabilités.
Jeudi 10 avril, il écrivait sur son compte Twitter : "Je m'étonne que l'Écotaxe vienne d'être présentée comme un impôt nouveau. C'est tout le contraire. Alors quelles recettes nouvelles ?", puis : "La remise à plat ? Ça veut dire quoi ? À la veille du rapport que la mission parlementaire doit rendre...". Le dimanche 13, Frédéric Cuvillier soulignait que ses propos sur Twitter avaient été mal interprétés, ajoutant que Ségolène Royal avait "raison de parler de ces sujets aux Français".


AFP

Lundi 7 Avril 2014



Lu 409 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse