Semestre charnière pour le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire


Avec 13,258 millions de tonnes, le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire a achevé le premier semestre 2014 sur un repli d'activité. La structure de son trafic est un peu atypique par rapport aux autres grands ports maritimes français.


MSC a réorganisé ses lignes feeder Biscay Relay © GPM de Nantes-Saint-Nazaire
MSC a réorganisé ses lignes feeder Biscay Relay © GPM de Nantes-Saint-Nazaire

Le recul de 2,5 % trafic du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire (GPMNSN) n'est globalement pas dû aux mêmes raisons que dans les autres ports maritimes français. Jean-Baptiste Goüin, le directeur de la Relation clients de l'autorité portuaire ligérienne, reste d'ailleurs serein.

Vracs liquides en hausse

Contrairement aux grandes tendances observées ailleurs dans l'Hexagone, les vracs liquides ont progressé de 3,9 % pour s'établir à 8,26 millions de tonnes (Mt). À 762.000 tonnes, le GNL a augmenté de 42,1 % par rapport aux six premiers mois de 2012. Jean-Baptiste Goüin attribue notamment cette hausse aux opérations de transbordement réalisées à Montoir-de-Bretagne via les installations d'Elengy, la filiale de GDF Suez.
Autre trafic qui a "bien tiré son épingle du jeu" en ce début d'année, le pétrole brut qui a augmenté de 12 % par rapport à 2013, avec 4,55 Mt. Explications du directeur de la relation clients du Grand Port maritime : " L'arrêt technique de la raffinerie de Donges en 2013 au cours la même période". En revanche, les produits raffinés ont reculé de 10,7 % pour s'établir au 30 juin à 2,95 Mt. Une filière qui a été marquée par une chute de 18,6 % de l'import.
De leur côté, les vracs secs ont baissé de 9,5 %, totalisant pour les six premiers mois de l'année 3,55 Mt. Le charbon, qui a chuté de 38,5 %, à 676.000 tonnes (contre 1,1 Mt l'an dernier), est le grand responsable de ce recul.
L'alimentation pour le bétail a toutefois enregistré un bon semestre puisqu'elle a progressé de 13,6 % par rapport à l'an dernier avec un trafic de 994.000 tonnes. Pour leur part, les céréales, à 648.000 tonnes, ont connu une baisse de 11,9 %. Mais Jean-Baptiste Goüin rappelle que la campagne céréalière précédente (2012-2013) avait été identique puisqu'elle avait connu un "rééquilibrage au cours de la deuxième partie"
Enfin, à 610.000 tonnes, le trafic de sable de mer a baissé de 13,5 % par rapport au premier semestre 2013. Selon la direction du GPMNSN, cette activité reste victime de la crise qui affecte le BTP.
Quant au conteneur, il marqué un recul de 10,3 %. Le directeur de la Relation client attribue cette baisse à la perte du service import d'une ligne avec les Antilles. Il indique également que les conditions météorologiques n'ont pas contribué à l'amélioration du trafic au cours du premier semestre qui s'est achevé sur un volume de 87.000 EVP, soit 5,7 % par rapport à la même période de 2013. La refonte du service Biscaye Relay de MSC, qui inclut Montoir au lieu de Bordeaux dans son service feeder assurant la connexion avec les hubs du Nord et du Sud de l'Europe (voir encadré), redonne de nombreux espoirs aux portuaires locaux.
Enfin, à 452.000 tonnes, le trafic roulier nantais a baissé au cours des six premiers mois de 14,5 %. Un recul pour un port qui conserve toutefois la spécialité des autoroutes de la mer avec le trafic de véhicules avec l'Espagne, le Maroc et qui traite également les flux d'Airbus.


Le "Biscay Relay" redonne de grands espoirs aux portuaires nantais
Fin juillet, MSC a décidé de revoir la rotation de ses lignes feeder Biscay Relay. Le précédent service, qui desservait Bordeaux, Montoir, Brest et Le Havre à Anvers, relie désormais directement Montoir, chaque jeudi, aux hubs sud de l'armateur en Espagne et au Portugal.  
La nouvelle rotation du service hebdomadaire NWC Espagne-Portugal relie désormais Anvers, Le Havre, Montoir, Cadix, Valence, Cadix, Barcelone, Sines, Leixoes, Vigo, Le Havre et Anvers. Le service de MSC place Montoir pour la première fois sur la route d'un feeder nord-sud. Il est ainsi relié chaque jeudi en Europe aux deux plus grands hubs du deuxième armateur mondial : Anvers et Valence. Chaque semaine, des départs sont proposés de Montoir, via Valence et/ou Sines et des arrivées de Montoir, via Anvers et/ou Le Havre.
Les trois feeders "Patricia Rickmers", "MSC Uma", "Thira" effectuent la rotation. Ils disposent d'une capacité nominale de 1.600 à 1.800 EVP et de 350 prises reefer.

Vincent Calabrèse

Lundi 4 Août 2014



Lu 593 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse