Sernam dans l'attente des offres de reprise


Le transporteur Sernam, en redressement judiciaire, pourrait être fixé sur son sort, quand les éventuelles offres de reprise seront connues.


© Sernam
© Sernam
L'avenir du spécialiste de la messagerie et du transport express Sernam est loin d'être assuré. Le groupe, ancienne filiale de la SNCF privatisée en 2005, connaît en effet d'importantes difficultés financières depuis plusieurs années. En 2010 (derniers chiffres disponibles), le groupe a enregistré une perte de 15 millions d'euros en 2010 pour un chiffre d'affaires de près de 300 millions d'euros. L'exercice précédent avait aussi été déficitaire.
Du coup, le tribunal de commerce de Nanterre a décidé le 31 janvier de placer en redressement judiciaire le groupe, détenu depuis 2006 à 52 % par le fonds d'investissement Butler Capital Partners (BCP), avec une période d'observation de six mois. Sernam est aussi handicapé par une procédure en cours à Bruxelles. La Commission européenne cherche à savoir si le transporteur a bénéficié indûment d'aides publiques quand il était dans le giron de la compagnie ferroviaire publique française. Les montants porteraient sur des sommes pouvant aller de 150 à plusieurs centaines de millions d'euros, selon une source proche du dossier citée par «La Lettre de l'expansion».
C'est ce point qui a poussé la semaine dernière Geodis, société de fret et de logistique de la SNCF, à renoncer à déposer une offre de reprise. Geodis avait dans un premier temps envisagé de reprendre une partie des activités et des 1.600 emplois que compte Sernam. Le secrétaire général de l'union fédérale route de la CFDT (majoritaire dans le groupe), Maxime Dumont, avait alors parlé d'une "douche froide" et de et "l'angoisse extrême" des salariés et des clients du groupe, en cessation de paiement depuis décembre.

Une offre partielle de Caravelle ?

Le groupe Caravelle, spécialisé dans la reprise d'entreprises en difficulté, était aussi évoqué parmi les acheteurs éventuels. Mais le syndicat CFDT Mory (groupe de transport et de logistique repris en grande partie par le groupe Caravelle), indique sur son site internet que Caravelle ne déposera pas d'offre, mais pourrait envisager "en cas de liquidation judiciaire du Sernam, une offre partielle de reprise".

«Geodis a finalement renoncé à s'engager»


Le dossier préoccupe aussi le gouvernement, soucieux de se poser en défenseur de l'emploi à moins de deux mois de l'élection présidentielle. Le ministre des Transports, Thierry Mariani, doit se rendre mardi 28 février à Bruxelles "pour rassurer l'ensemble des repreneurs potentiels sur la nature exacte des risques juridiques liés à la reprise de Sernam". Il rencontrera Joaquin Almunia, commissaire à la Concurrence. Sernam n'est pas le premier transporteur français en difficulté. L'an dernier, le groupe de transport et de logistique Mory avait été placé en redressement judiciaire partiel avant d'être démantelé.

Laure Fillon

Lundi 27 Février 2012


Tags : sernam



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse