Sète, deuxième port maritime du réseau MedLinks Ports


Avec l'arrivée de Sète dans MedLink Ports, le réseau de ports fluvio-maritimes s'agrandit de nouveau. Le port de l'Hérault et Marseille-Fos sont les deux seules plates-formes de Méditerranée à être reliées à leur hinterland. Le Languedoc-Roussillon rejoint les trois autres régions.


© VJC
© VJC
Le jour de l'ouverture du salon SITL, le 27 mars, le port de Sète signait officiellement son intégration au sein du réseau MedLink Ports. Les neuf plates-formes de l'axe Rhône-Saône (Pagny, Chalon, Mâcon, Villefranche-sur-Saône, Lyon, Vienne-Sud/Salaise-Sablons, Valence, Avignon-Le Pontet et Arles) ont désormais accès à la Méditerranée via Marseille mais également le port de l'Hérault.
Pour Jean-Claude Terrier, président du directoire du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), l'arrivée du port de Sète dans le partenariat crée «une véritable alternative méditerranéenne» au réseau MedLinks qui a connu, avec 70.000 EVP, une hausse de 12 % du trafic conteneur sur l'axe fluvio-maritime. Il estime que dorénavant quatre régions sont connectées : Languedoc-Roussillon, Paca, Rhône-Alpes et Bourgogne. Fos et Sète sont donc les deux ports de Méditerranée à être reliés à leur hinterland naturel.

Pas de concurrence pour le conteneur

Pour Marc Chevallier, le président du port de Sète (Port Sud de France), qui s'est fixé un objectif de passer de 300.000 tonnes de trafic annuel à 1 Mt en 2018, l'entrée dans MedLinks devrait lui servir à voir croître ses trafics de vracs grâce, notamment, aux entrées de grains et aux expéditions d'engrais. Mais il est formel sur un point : «le conteneur sera traité à Marseille-Fos». Les deux ports maritimes joueront donc la carte de la complémentarité en matière de trafic.
Pour sa part, Noël Comte, représentant les plates-formes intérieures au titre de président de la CCI du Beaujolais, a indiqué que Medlinks constitue pour les régions une «une boîte à outils».
De son côté, Philip Mauge, directeur du Développement de Voies navigables de France (VNF), estime que pour les ports fluviaux l'arrivée de Sète crée de bons espoirs de croissance de trafic puisque «50 % du trafic de VNF est généré par les ports maritimes».
L'an dernier, le réseau MedLink Ports (y compris Sète) a enregistré un trafic total de 111 millions de tonnes, dont 8,5 Mt par voie d'eau.

Vincent Calabrèse

Mercredi 4 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse