Siemens rachète l'activité rail d'Invensys


Le conglomérat industriel allemand Siemens a annoncé mercredi 28 novembre avoir signé un accord avec le groupe d'électromécanique britannique Invensys pour acquérir sa filiale dans le rail, Invensys Rail, pour un montant d'environ 2,2 milliards d'euros.


© Dimetronic
© Dimetronic
Siemens va racheter les activités d'automatismes pour rail d'Invensys. Spécialisé dans les logiciels de signalisation et de contrôle ferroviaires, Invensys Rail va permettre à Siemens d'accroître sa présence sur le marché en croissance d'automatismes pour rail. Le chiffre d'affaires annuel d'Invensys Rail est de l'ordre de 800 millions de livres (990 millions d'euros). L'acquisition reste soumise à l'approbation des actionnaires d'Invensys et des autorités de régulation compétentes.

Renforcement dans son cœur de métier

Dans le même temps, Siemens a annoncé qu'il allait se défaire de ses activités de manutention des bagages, de courrier et de distribution logistique, afin de se conformer à l'objectif affiché lors la présentation de ses résultats annuels début novembre de se renforcer dans son cœur de métier constitué par ses quatre branches d'activité (énergie, santé, industrie et infrastructures). "Les décisions de ce jour sont des mesures importantes en vue de nous concentrer sur nos activités principales", a commenté le directeur général de sa branche infrastructures, Roland Busch. "Nous quittons ce qui n'est pas notre cœur de métier et présentait un potentiel de synergies limité et renforçons en revanche une activité avec de hauts rendements, en associant deux organisations aux cultures semblables et au potentiel de synergies attractif".
Invensys Rail doit être intégré à la division Rail Automation Business de Siemens, dans la branche infrastructure. Rattrapé par la crise économique, Siemens avait annoncé début novembre un plan d'économie de 6 milliards d'euros et son intention de vendre des activités jugés peu lucratives ou présentant trop peu de synergies, pour en racheter d'autres. Il avait déjà annoncé la mise en vente de son activité de traitement des eaux, dont les revenus annuels sont d'environ un milliard d'euros, une activité dont le marché est trop segmenté. L'industriel a aussi décidé de tourner la page du solaire, pour se recentrer, dans le domaine des énergies renouvelables, sur l'éolien et l'hydroélectricité

AFP

Jeudi 29 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse