Siemens se retire du projet Crossrail


Le groupe allemand Siemens a annoncé vendredi 5 juillet son retrait de l'appel d'offres portant sur la fourniture des trains du projet de nouvelle ligne ferroviaire londonienne Crossrail, un contrat estimé à 1 milliard de livres (1,17 milliard d'euros).


© Crossrail
© Crossrail
Siemens se retire de l'appel d'offres pour le projet Crossrail, en Grande-Bretagne. Cette décision de l'allemand devrait ouvrir la voie à l'attribution du contrat au canadien Bombardier, selon les observateurs. "Siemens confirme qu'il ne poursuivra pas le processus d'appel d'offres pour fournir le matériel roulant de Crossrail", a indiqué le groupe. Expliquant avoir pris cette "décision stratégique" après avoir remporté d'autres commandes, Siemens juge que "poursuivre un projet de cette taille pourrait compromettre notre capacité à tenir nos engagements à l'égard de nos clients actuels", ce qui ne serait "pas responsable".
Outre Siemens, le canadien Bombardier, le japonais Hitachi et l'espagnol CAF participent à cet appel d'offres. Le gouvernement britannique avait lancé cet appel d'offres en février 2012 avec des règles favorisant la production des trains dans le pays et donc Bombardier, le seul constructeur encore implanté en Grande-Bretagne.
Siemens a toutefois jugé vendredi que le processus d'appel d'offres avait été "juste". La fixation de ces règles était intervenue après de vives critiques à l'encontre du gouvernement en raison de l'attribution en 2011 à Siemens du contrat portant sur la fabrication de trains pour la ligne Thameslink, au détriment de Bombardier qui avait ensuite annoncé la suppression de 1.400 emplois dans son usine de Derby, au centre de l'Angleterre.
Le contrat Thameslink d'un montant de 1,8 milliard d'euros a été finalisé le 27 juin. La ligne Crossrail doit traverser la capitale britannique d'est en ouest, reliant notamment le quartier d'affaires de la City à l'aéroport de Heathrow, aidant ainsi à désengorger le réseau de transports en commun londonien. L'ensemble du projet est estimé à près de 15 milliards de livres. L'attribution du contrat, évalué à un milliard de livres, est prévue au printemps 2014.

AFP

Lundi 8 Juillet 2013



Lu 95 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse