Sita mise sur Le Havre


Avec deux projets industriels annoncés coup sur coup mi-septembre, Sita Grand Ouest (Suez Environnement) démontre son intérêt pour la zone industrialo-portuaire (ZIP) du Havre. À la clé : plus de 60 millions d’euros d’investissements.


© Suez
© Suez
Depuis quelques mois, Sita Grand Ouest (vingt départements) a mis en route dans d’anciens entrepôts portuaires ayant abrité produits chimiques, engrais ammoniaqués puis farines animales, son plus vaste «écopôle» baptisé Val’Estuaire. Cette plateforme logistique import-export dispose d’atouts impressionnants. D’abord, un site de près de 10 hectares avec en son centre près de 40.000 m2 de hangars divisés en cellule de 1.200 m2. «Des accès maritimes et fluviaux, un embranchement fer et la proximité d’un nœud autoroutier», ajoute François Chevreul, directeur industriel de Sita Grand Ouest. «Les nouvelles réglementations imposent de réduire de 30 % les enfouissements au profit des valorisations matières ou énergétiques à horizon cinq ans et de 50 % d’ici 2024», rappelle Philippe Leblanc, directeur général de Sita Grand Ouest. En moins d’un an, Val’Estuaire, inauguré le 12 septembre dernier, a déjà traité 70.000 tonnes de déchets divers : métaux, plastiques, déchets de chantier, terres faiblement polluées, mâchefers, mélanges, etc. «L’objectif est d’atteindre 300.000 à 350.000 tonnes en cinq ans, dont le tiers voire la moitié par voie maritime, sachant qu’une alvéole des hangars correspond à la cargaison d’un navire», indique François Chevreul.

"Un vaste «écopôle» baptisé Val’Estuaire"


En deux ans, la filiale de Suez Environnement investira progressivement environ 12 millions d’euros sur un site qui emploie déjà quinze personnes et pourrait à terme monter à cinquante salariés.
À quelques dizaines de mètres plus à l’ouest, toujours sur le centre multivrac (MTV), le long du grand canal maritime, Sita Grand Ouest a d’autres ambitions. En 2011, le groupe avait hérité à la barre du tribunal de commerce du Havre de l’usine Citron mise en liquidation judiciaire un an plus tôt après de multiples déboires dont plusieurs incendies. Ce site, aussi vaste que celui de Val’Estuaire, a été depuis l’objet de négociations quant à sa dépollution évaluée à environ 20 millions d’euros. Cette opération délicate, sous contrôle des pouvoirs publics, a commencé fin août sous maîtrise d’ouvrage du Grand Port maritime du Havre (GPMH) puis de l’Ademe. Environ 14.000 tonnes de terres polluées vont être évacuées lors de prochains mois et revalorisées par différentes filières. Après quoi Sita Grand Ouest envisage d’investir environ 50 millions d’euros dans une usine de production de «vapeur verte», à partir de bois dont des déchets de meubles traités par Val’Estuaire. La chaudière biomasse pourrait être mise en service fin 2017-début 2018 au service d’industriels voisins moyennant un passage de conduites sous le grand canal. Un bel exemple d’économie circulaire en boucle courte, en phase avec les ambitions du GPMH de faire de sa ZIP un «éco-parc industriel intelligent».

Vincent Rogé

Mardi 23 Septembre 2014



Lu 173 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Octobre 2014 - 15:37 Le port du Havre attend l’éolien offshore


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse