Soget : S One, le guichet unique portuaire nouvelle génération


La société havraise Soget a lancé en février 2015 une nouvelle plateforme collaborative, S One, avec un objectif : permettre à tous les acteurs de la chaîne logistique de fluidifier l’ensemble des échanges liés au commerce extérieur. Et une ambition : en faire un outil unique sur l’ensemble du territoire national.


Jacques Ritt, le patron de la Soget © Éric Houri
Jacques Ritt, le patron de la Soget © Éric Houri
Il y a eu Ademar en 1983, Ademar+ en 1987 puis AP+ en 2005 et maintenant S One. La nouvelle génération de guichet portuaire s’appelle «One comme Unique»,  commente Jacques Ritt, le patron de la Société de gestion de terminaux informatiques (Soget) qui l’a développée. «Unique» parce que si les anciens systèmes de logiciels étaient utilisés de façon spécifique à chaque place portuaire ou aéroportuaire, cette interface unique, ouverte à tous les acteurs privés et publics de la chaîne logistique, permettra désormais à un même acteur de gérer l’ensemble de ses sites, en même temps, quels que soient le point d’entrée et le mode de transport. La première application est en cours de mise en place sur l’axe Seine, déployée pour les ports d’Haropa (Le Havre, Rouen et Paris) et devrait s’achever en 2016. Bénéfices annoncés : répondre aux exigences de fluidité et de compétitivité d’échanges interconnectés et sécurisés.

Répondre aux attentes des utilisateurs

Ce développement, d’un coût de 8 millions d’euros dont 40 % ont été financés dans le cadre du projet e-maritime, lancé en réponse à l’initiative européenne, par l’État, le Feder et la Région Haute-Normandie, a demandé quatre ans d’études, menées par une quarantaine de personnes, en collaboration avec l’Institut supérieur d’études logistiques (Isel) du Havre. «Nous avons recueilli les attentes et les besoins des différents acteurs de la chaîne logistique lors d’ateliers de travail au sein de Clubs utilisateurs, tenus de 2010 à 2013», explique Jacques Ritt : davantage d’ergonomie, la facilitation du transfert de données, l’intégration de nouveaux acteurs.  
Résultats, les modules ont été développés selon les métiers et les services, élargis à de nouveaux utilisateurs (chargeurs, transitaires) avec cinq fonctionnalités essentielles : Annonce (voyage maritime, marchandises), Mouvement des marchandises, Autorisation (douanières, logistiques, commerciales), Suivi et traçabilité, Facturation. Les modules, simplifiés, sont testés depuis février avec des clients pilote, une cinquantaine d’armateurs et agents maritimes, et progressivement utilisés depuis juin, par la Douane en septembre, pour en premier lieu le traitement Import des conteneurs complets, puis par les transitaires, les opérateurs de terminaux et, en 2016, avec les fonctionnalités Export. Près de 1.000 personnes devraient être formées au nouveau système.

"Dématérialisation du passage des marchandises"


L’ambition de Soget est d’étendre la nouvelle solution au-delà de l’axe Seine, pour offrir une couverture nationale. S One «répond à la volonté du gouvernement, de l’administration des douanes et des fédérations professionnelles d’accéder à un guichet unique national», ne manque pas de rappeler Jacques Ritt. Car, insiste Soget, «la dématérialisation du traitement du passage des marchandises dans les postes frontières et aéroportuaires devrait être systématique d’ici 2017, selon la volonté de l’Organisation mondiale du commerce. Dans un univers de systèmes, la garantie d’une fluidité optimisée signifie plus d’échanges de meilleure qualité».  
Restera à régler les problèmes de concurrence avec la société informatique marseillaise Marseille Gyptis International (MGI, 26 salariés, 4,8 millions d’euros de chiffre d’affaires), partenaire sur l’ancienne solution AP+ mais qui vient d’annoncer des projets de lancement de nouvelles solutions. Soget (130 salariés, 14,6 millions d’euros de chiffre d’affaires), installée dans 45 sites dans le monde dont 18 ports en France, compte bien aussi exporter S One, dont la modularité permet d’adapter les fonctionnalités aux spécificités locales. En juillet, les premières opérations de pré-dédouanement du guichet unique S One pour le commerce extérieur ont été lancées par la République démocratique du Congo (RDC).

Natalie Castetz

Jeudi 24 Septembre 2015



Lu 85 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse