Soget séduit l’Afrique


Abidjan en 2013, après Jakarta, Cotonou, Port-Louis : la PME havraise Soget, spécialiste de l'informatique portuaire, poursuit sa croissance à l’international. En 2014, elle déploiera sur l’axe Seine "e-Maritime", sa nouvelle génération de guichet unique portuaire.


Jacques Ritt, président du directoire de Soget © Éric Houri
Jacques Ritt, président du directoire de Soget © Éric Houri
Le Havre, quartiers Sud, le long du quai de Saône : c’est dans les Docks Dombasle, anciens entrepôts de vin du XIXe réhabilités que près de 130 personnes développent et commercialisent des systèmes informatiques signés Soget. Jacques Ritt, président du directoire, est un homme heureux : "L’année 2013 est l’année de la rentabilisation de l’ensemble de nos investissements réalisés depuis cinq ans". Le dernier succès de l’entreprise havraise date de juin : le groupement Soget-Bureau Veritas-Bivac a été retenu par le port autonome d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour mettre en œuvre un nouveau système d’informations portuaires, développé avec Microsoft. Après Jakarta (Indonésie) en 2012, Cotonou (Bénin) en 2010, Port-Louis (île Maurice) en 2008, Soget poursuit l’exportation (20 % de son chiffre d’affaires) de son savoir-faire, déjà installé dans une douzaine de ports français. Avec le même objectif : offrir des solutions clés en main permettant "une gestion intelligente, partagée et instantanée des informations relatives aux chaînes logistiques".

Diminuer les temps d’attente

La société de gestion de terminaux informatiques (Soget) a été créée au Havre il y a trente ans à l’initiative du Syndicat des transitaires et des commissionnaires de transport du Havre et avec le soutien des Douanes. Objectif : exploiter Ademar, devenu AP+. Ce système informatique qui permet de traiter en temps réel les marchandises transitant par le port vise à améliorer la rapidité et la qualité de leur passage. Principal bénéfice : la diminution des temps d’attente. Ainsi, sur le port du Havre, le délai moyen d’immobilisation des marchandises dédouanées est de 6 minutes 19 secondes. À Cotonou, le délai entre le déchargement et l’enlèvement d’un conteneur est passé de trente-neuf à six jours, assure Soget.

"L’année 2013 est l’année de la rentabilisation"


Les solutions proposées séduisent : près de 130 salariés en 2013 contre cinq en 1983, l’agrandissement des locaux actuels en cours, une prévision du chiffre d’affaires 2013 de 13,5 à 15 millions d’euros, selon Jacques Ritt, contre 7,6 millions d’euros en 2009. La PME vise désormais les pays émergents et appuie sa stratégie de croissance sur les partenariats, avec Bureau Veritas et des entreprises telles que DDS Logistics ou Microsoft. Autre recette, face à son principal concurrent CrimsonLogic, l’innovation. Une trentaine de salariés travaille à améliorer les systèmes d’informations : escales des navires, trafic des marchandises, facturation des prestations, production des statistiques, relations avec les clients… Ainsi, sur le port du Havre, TAS (Truck Appointment System) est un nouveau système de rendez-vous entre transporteurs et opérateurs de terminaux, destiné à fluidifier les mouvements et limiter les délais d’attentes devant les terminaux. C’est le premier module d’"e-Maritime", dernière génération de logiciels lancée en 2010 avec le soutien de l’Europe et de la région Haute-Normandie. Ce système est en cours de déploiement au sein d’Haropa, visant d’ici 2014, résume Jacques Ritt, "à gommer les sujets de frontières entre les ports de l’axe Seine pour que l’opérateur ne voie plus qu’un seul port grâce à la simplification des procédures interopérabilité". Et illustrer le slogan de l’entreprise : "Fluidity of Business".

Natalie Castetz

Lundi 23 Septembre 2013



Lu 246 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:54 Cherbourg : allongement du quai des Flamands

Jeudi 26 Septembre 2013 - 15:34 Pour Haropa, 2030, c’est déjà demain


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse