Soutien du CCG pour le port Moubarak


Les dirigeants arabes du Golfe se sont rangés mardi 20 décembre aux côtés du Koweït dans l'affaire du port Moubarak, un port en construction dans le nord du Golfe contesté par l'Irak. Ils ont également pressé Bagdad de redoubler d'efforts pour normaliser les relations avec le Koweït, dix ans après la guerre du Golfe.


Soutien du CCG pour le port Moubarak
Au terme de leur sommet annuel à Ryad, les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG) "soutiennent le Koweït pour le port Moubarak al-Kabir qu'il construit sur son territoire et à l'intérieur de ses eaux territoriales". Ils demandent également à l'Irak "d'honorer ses engagements internationaux envers le Koweït" de nature à "consolider la confiance et renforcer les relations entre les deux pays", qui se remettent difficilement de l'invasion irakienne de 1990-1991.
Le projet du port Moubarak Al-Kabir, en construction depuis 2007, provoque la colère de l'Irak, qui estime que l'emplacement de l'ouvrage lui bloque l'accès à la mer alors que le Golfe constitue le principal débouché de son pétrole. Les autorités koweïtiennes ont rejeté ces accusations. Le gouvernement irakien s'était par ailleurs engagé à se conformer aux engagements pris dans le cadre des accords de paix. Mais, dans un rapport récent, les Nations unies jugeaient que quasiment aucun progrès n'avait été effectué au cours des deux dernières années.

Reconnaissance des frontières terrestres et maritimes

La semaine dernière, le Conseil de sécurité de l'Onu avait exhorté Bagdad à "remplir entièrement ses obligations, notamment en identifiant les Koweïtiens et ressortissants de pays tiers", disparus pendant l'occupation irakienne. Bagdad doit encore reconnaître officiellement les frontières terrestres et maritimes du Koweït. Vingt ans après l'invasion du Koweït, l'Irak continue de verser 5 % de ses revenus pétroliers à un fonds de réparation pour l'émirat. Le CCG a par ailleurs appelé les dirigeants irakiens "à édifier un Irak unifié, stable et prospère" après le retrait américain de ce pays. La crise politique dans laquelle est plongé l'Irak depuis le départ le week-end dernier des dernières troupes américaines exacerbe les craintes de marginalisation de la minorité sunnite, confession à laquelle appartiennent les dynasties du Golfe.

.

Mercredi 21 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse