Stef : défendre les intérêts de La Méridionale


Dans l'attente du jugement du tribunal administratif de Bastia le 2 avril, Stef et sa filiale, La Compagnie méridionale de navigation, se concentrent sur l'exploitation des dessertes maritimes de la Corse dans le cadre de l'actuelle délégation de service public. Une position encouragée par les bons résultats de la CMN en 2014.


Stanislas Lemor, directeur général délégué de Stef © Stef
Stanislas Lemor, directeur général délégué de Stef © Stef
Attentif aux démêlés judiciaires de la SNCM et ses éventuelles conséquences sur la DSP encadrant les dessertes maritimes de la Corse depuis Marseille, le groupe Stef reconnaît par la voix de son président, Francis Lemor, "manquer de visibilité" sur le dossier. "Nos relations avec la SNCM se concentrent autour de l'exploitation des services. Quelles que soient l'issue des procédures en cours et les incertitudes qui pèsent sur la DSP, notre objectif est de défendre les intérêts de La Méridionale, et de continuer à fournir une prestation de qualité reconnue par ses clients et les collectivités corses". Suite à la position du rapporteur public du tribunal administratif de Bastia concluant le 19 mars sur l'annulation de la DSP, le jugement sera rendu le 2 avril. Dans le cas où les conclusions du rapporteur sont suivies, l'arrêt de la DSP actuelle pourrait intervenir d'ici le 1er avril 2016. Les douze prochains mois seraient alors consacrés à lancer et à instruire un nouvel appel d'offres imposant une nouvelle candidature de La Méridionale avec de possibles nouveaux partenariats...

Bons résultats pour la CMN

Engagé dans une stratégie de croissance en Europe sur son cœur de métier, le transport et la logistique sous température dirigée, Stef a décidé de ne pas se porter candidat à la reprise de la SNCM. "Nos investissements servent aujourd'hui à conforter et à renforcer nos activités en Europe à travers de nombreux projets", rappelle Francis Lemor.

"La Méridionale multiplie par trois son bénéfice opérationnel"


Dans ce cadre, le groupe maintient en revanche son activité maritime via La Méridionale qui, en 2014, a sensiblement amélioré sa rentabilité. Sur un marché maritime entre Marseille et la Corse marqué par une baisse de 7,5 % des passagers et de 0,9 % dans le fret, la CMN résiste dans le passage (- 2,2 %) et progresse sur le segment marchandises (+ 1,9 %). Avec un chiffre d'affaires de 112 millions d'euros (+ 3,7 %), le résultat opérationnel de la compagnie bondit de 194 %. À 5 millions d'euros, celui-ci a bénéficié de "la fin de l'amortissement du "Kalliste" qui a réduit de 2 millions d'euros le coût de possession de notre flotte. Dans le même temps, le "Scandola" a été affrété toute l'année (auprès de Trasmediterranea, NDLR) dans de meilleures conditions", explique Stanislas Lemor, directeur général délégué de Stef.
Érick Demangeon

Croissance rentable en Europe

Supérieur à 2,7 milliards d'euros, le chiffre d'affaires consolidé de Stef en 2014 s'apprécie de 5 % et son bénéficie net de 8,2 % à 65 millions d'euros. Illustrées par l'acquisition en septembre de Speksnijder aux Pays-Bas, ses prestations européennes affichent des performances historiques. À 553 M EUR, leurs revenus augmentent de près de 8 %. Une croissance rentable puisqu'en parallèle leur résultat opérationnel progresse de 64 % à 29 M EUR. Reconnaissant "une intégration d'Ebrex plus lourde que prévue", les activités nationales sont plus contrastées. Le développement des flux induit par cette reprise profite au chiffre d'affaires transport qui atteint 1,2 milliard d'euros (+ 5 %) au prix d'une dégradation de sa rentabilité cependant (- 14,7 %). Hors éléments exceptionnels, la logistique se redresse. Ses revenus augmentent de 4,5 % (486 M EUR) et son bénéfice opérationnel de plus de 30 %. Consacré en majorité au parc logistique, Stef a investi près de 130 M EUR l'an passé.

Érick Demangeon

Lundi 23 Mars 2015



Lu 29443 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse