Strasbourg : le contournement autoroutier GCO dessine ses contours


Le projet d’autoroute payante à l'ouest de Strasbourg a été précisé par son concessionnaire Vinci. La CCI demande qu’il soit accompagné d’autres aménagements sur l’autoroute urbaine gratuite, afin de générer un désengorgement significatif.


La carte du GCO, Grand Contournement Ouest de Strasbourg © CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin
La carte du GCO, Grand Contournement Ouest de Strasbourg © CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin
Les contours du GCO de Strasbourg se précisent. Le chantier du contournement Ouest de la ville doit démarrer fin 2017, pour un coût de 553 millions d’euros et une mise en service à l’automne 2020. Concernant la question sensible du péage, elle dépend encore des modulations horaires et des abonnements à mettre en place, mais la référence pour les 22 km payants se situe à 9 euros pour les poids lourds, soit environ 40 centimes le kilomètre. Ces informations ont été communiquées par le concessionnaire Arcos, filiale de Vinci, lors d’une récente réunion organisée par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin. "Le niveau de péage envisagé est à comparer aux 25 euros que coûte un salarié immobilisé dans son véhicule pendant une heure", commente Jean-Luc Heimburger, président de la CCI.
Titulaire depuis fin janvier du contrat de concession de 54 ans, le groupe Vinci affiche les ambitions de trafic : au bout de la période de "ramp-up" de trois à cinq ans, le Contournement Ouest Strasbourg (COS) - la dénomination qu’il a retenu -  vise la circulation de 20.000 à 32.000 véhicules par jour sur ses trois sections, dont 31 % de poids lourds dans les parties Nord (qui vise un total de 24.000 véhicules) et centre, et 23 % sur la portion Sud comportant les 2 km sur 24 exempts de péage, et qui serait la plus fréquentée. Le projet inclut un "pôle multimodal qui proposera notamment des solutions de logistique du dernier kilomètre", précise Marc Bouron, président d’Arcos.
Si les prévisions se confirment, le contournement délesterait d’environ 15 % le trafic à hauteur de Strasbourg.

"Un délestage de trafic d’environ 15 %"


La CCI salue l’amélioration, mais estime qu’on peut encore faire mieux : elle évalue à 40.000 véhicules par jour la réduction nécessaire sur l’actuelle autoroute A35, de façon à supprimer son engorgement récurrent. Pour y parvenir, elle a identifié cinq mesures prioritaires, consignées dans un document "Repenser l’accessibilité de l’Eurométropole de Strasbourg" et présenté lors de la réunion avec Arcos. Elles concernent d'abord les transports collectifs et les véhicules légers et utilitaires.

Accès Nord au port

Pour les poids lourds, la chambre consulaire considère que le transfert souhaité du transit sur le COS est "acquis" et elle pointe plutôt les mesures… à ne pas prendre sur l’A35 : leur dédier la voie de droite (trop dangereux compte tenu du nombre de sorties), créer un péage sur cette autoroute aujourd’hui gratuite, stocker les camions en heures de pointe. En outre, la fluidification passe "par des infrastructures complémentaires urgentes". La plus importante en impact, selon la CCI, serait l’accès Nord du port de Strasbourg réservé aux poids lourds : un serpent de mer de trente ans, presque aussi vieux que le GCO.

Mathieu Noyer

Lundi 30 Mai 2016



Lu 905 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse