Subsea 7 propose un dividende extraordinaire après de bons résultats


Aiguillonné par de bons résultats en 2016, le spécialiste des services pétroliers sous-marins Subsea 7 a proposé jeudi 2 mars le versement d'un dividende extraordinaire, une annonce qui a comblé les investisseurs.


Subsea 7 emploie aujourd'hui environ 8.000 personnes pour une flotte de 33 navires © Subsea 7
Subsea 7 emploie aujourd'hui environ 8.000 personnes pour une flotte de 33 navires © Subsea 7
L'action Subsea 7 prenait plus de 9 % dans les premiers échanges à la Bourse d'Oslo après la proposition du groupe de payer environ 200 millions de dollars de dividende extraordinaire "à la lumière de ses excellentes performances opérationnelles et de la position solide qui en découle en termes de finances et de liquidités".

Les effectifs ont fondu de plus de 40 %

En 2016, Subsea 7 a dégagé une marge brute d'exploitation (Ebitda) ajustée de 32 % contre 26 % un an plus tôt. Si le résultat d'exploitation ajusté a légèrement reculé, à 1,14 milliard de dollars contre 1,22 milliard, le repli est beaucoup plus limité que celui du chiffre d'affaires, en baisse de 25 % à 3,57 milliards de dollars. Sur fond de "déclin continu de l'activité dans le secteur", le directeur général, Jean Cahuzac, a notamment attribué cette performance à la maîtrise des coûts.
Depuis début 2014, les effectifs ont fondu de plus de 40 % et la flotte a été considérablement réduite. Subsea 7 emploie aujourd'hui environ 8.000 personnes pour une flotte de 33 navires. L'an dernier, le groupe a engrangé un bénéfice net de 436 millions de dollars après une perte de 17 millions en 2015. Il a décroché 3,4 milliards de contrats nouveaux, portant son carnet de commandes à 5,7 milliards fin décembre.
Pour l'année en cours, Subsea 7 table toujours sur une marge Ebitda ajustée "sensiblement plus basse" qu'en 2016 et un chiffre d'affaires à peu près stable. "Cela reflète la baisse des marges dans les projets attribués dans un marché en déclin, une réduction du nombre de grands projets en phase finale d'exécution et la part croissante des coûts d'approvisionnement", explique-t-il. Il dit cependant s'attendre à une "reprise progressive de l'activité dans le développement de champs pétroliers et gaziers" qui devrait bénéficier dans l'année à venir au segment "Surf" (conduites et ombilicaux sous-marins), sa spécialité.

AFP

Jeudi 2 Mars 2017



Lu 413 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse