Suisse : de bonnes infrastructures pour les échanges


La Suisse représente la première demande d’information des entreprises membres de la CCI de Lyon. Ce pays stable, proche, hors UE, a récemment fait l’objet d’une réunion fort suivie au siège de l’organisme consulaire. Les échanges sont toujours facilités par des liaisons et des infrastructures efficaces.


© CFF
© CFF
La Suisse (un pays, trois régions, quatre langues, vingt-six cantons) maintient des conditions attractives d’implantation élaborées par des gens pragmatiques. Les prévisions de croissance en 2013 portent sur 1,3 % et bien davantage selon les secteurs. La fiscalité est modérée et a tendance à décroître surtout dans les cantons alémaniques (deux tiers de son territoire contre un tiers pour la Suisse romande). Le canton de Lucerne est le plus raisonnable, celui de Genève le plus imposé.

La France, quatrième client

Les premiers fournisseurs de la Suisse sont l’Allemagne (35 % des parts de marché), l’Italie (11 %) et la France (10 %) qui en est son quatrième client. Les échanges concernent la chimie, la pharmacie, l’aéronautique, l’automobile, les appareils de mesure et d’essais, les machines spéciales… Un franc suisse sur deux est gagné à l’export et la Suisse a même un commerce extérieur excédentaire avec la Chine. La part de l’UE dans les échanges suisses diminue un peu tandis qu’ils augmentent avec l’Amérique du Nord et du Sud.
On recense 1.000 entreprises suisses en France et 850 entreprises françaises en Suisse. 200.000 Français vivent en Suisse, 180.000 Suisses sont en France et on compte aussi 150.000 frontaliers. 80 % de la population et des entreprises sont concentrées sur une ligne Genève-Lausanne-Berne-Zurich-Saint-Gall à laquelle s’ajoutent les pôles de Bâle et de Fribourg. La Chambre France-Suisse pour le commerce et l’industrie, basée à Genève et à Zurich, accompagne environ 500 entreprises des deux pays. La Suisse travaille avec plusieurs pôles de compétitivité comme Lyon Biopôle, Cluster Edit, Tenerrdis, le pôle Minalogic de Grenoble. La Suisse a augmenté de 24 % ses dépenses de recherche et développement entre 2000 et 2008.
Les échanges sont toujours facilités par des équipements et des infrastructures efficaces. Fin 2012, par exemple, Renault Trucks a décroché un appel d’offres pour la Poste suisse portant sur la livraison de 1.000 Master d’ici 2014. Peu avant, le constructeur et Nestlé Suisse s’étaient alliés pour présenter une expérimentation portant sur des véhicules Midlum de 13 tonnes électriques pour la distribution de glaces et produits réfrigérés.

"85 % de fret ferroviaire supplémentaire d'ici 2030"


Quatre fois par jour, Lyon est reliée à Zurich par la compagnie Swiss et les clients profitent de l’intégration de la Suisse dans l’espace Schengen. Des organisateurs de transport comme Schneider et Ziegler, Panalpina et Kuehne+Nagel sont bien représentés en Rhône-Alpes et opèrent des navettes régulières entre les deux pays et au-delà. L’aéroport de Zurich accueille 24 millions de passagers dont 40 % en transit. L’aéroport de Genève a accueilli 13,9 millions de passagers en 2012 (+ 5,9 %). Le fret avionné a été stable avec 46.000 tonnes traitées et le fret camionné est en hausse de 9,3 % avec 21.200 tonnes. Genève dessert 120 destinations régulières. C’est l’un des fiefs d’EasyJet qui y emploie 450 personnes. Le 7 mai prochain, Air China ouvrira sa douzième destination européenne en reliant Genève à Pékin sans escale quatre jours par semaine avec un A330-200 et il permettra de traiter du fret mixte. Swiss, Air Canada et United Airlines proposent quatre vols par jour sur l’Amérique du Nord.
Côté ferroviaire, la Suisse possède un réseau important et de qualité, et le fret routier a été beaucoup transféré sur le rail. Parmi les projets en cours gérés par la Confédération, figurent les nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes, symbolisés par le tunnel de base du Saint-Gothard (57 km) dont la construction devrait s’achever en 2017, les raccordements au réseau ferroviaire européen à grande vitesse, la liaison transfrontalière entre les réseaux ferroviaires du canton de Genève et de la Haute-Savoie (CEVA) prévue pour 2017, l’assainissement phonique du réseau et la mise en place du système de sécurité ETCS sur l’ensemble du réseau. D’ici 2030, une croissance de 45 % est attendue pour le trafic voyageurs et de 85 % pour le trafic marchandises.

Annick Béroud

Mardi 12 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse