Suisse : le rail bat ses records dans les Alpes


Le transport ferroviaire capte désormais plus de 70 % du trafic de transit international dans les Alpes suisses.


© CFF
© CFF
Deux seuils symboliques ont été franchis en Suisse à l’issue du premier semestre 2016, concernant le trafic de transit de marchandises à travers le massif alpin du pays. Le nombre de camions est descendu pour la première fois sous les 500.000 et le ferroviaire a dépassé les 70 % de part modale. Il a représenté exactement 71,2 % des 20,75 millions de tonnes qui sont passées par les Alpes helvétiques sur l’axe européen Nord-Sud, un record depuis 2001. Les deux phénomènes sont bien sûr liés, ils traduisent une baisse de 2,1 % et une hausse de 7,7 % (soit 1 million de tonnes en plus) des volumes transportés par les deux modes respectifs. L’office fédéral (ministère) des Transports, qui a publié ces chiffres la semaine dernière, y voit l’"efficacité tangible" combinée de trois mesures : la RPLP écotaxe à la Suisse, la "modernisation de l’infrastructure ferroviaire et des terminaux" et "l’intensification de la concurrence".
Le patient travail entrepris depuis 2001, et l’introduction de la RPLP (redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations), paie incontestablement. Il est relayé par quelques facteurs de court terme : le léger rebond de l’économie italienne dont le PIB a augmenté de 1 % au premier semestre et le franc fort qui a relevé mécaniquement le tarif de la RPLP pour les poids lourds étrangers. Mais, comme le souligne le gouvernement, le premier facteur aurait pu tout autant bénéficier à la route et le second être compensé par la baisse du prix du diesel, or tel n’a pas été le cas. Par ailleurs, la baisse des courses de poids lourds, de l’ordre de 5 % chacun, dans les tunnels du Saint-Gothard et du Saint-Bernard contraste avec leur hausse au Brenner autrichien, au Mont-Blanc et au Fréjus.
Au sein du trafic ferroviaire, la meilleure progression émane du transport par wagons complets : il a augmenté de près de 16 % en six mois pour représenter 22 % du trafic cumulé route et rail.
Le ferroviaire a encore les moyens de progresser : s’agissant de ses deux grands axes de passages, le taux d’utilisation des capacités au Simplon (tunnel du Lötschberg) atteint 67 %, tandis qu’au Gothard il est de 54 %, avec un effet encore embryonnaire du nouveau tunnel inauguré le 1er juin.
 

Mathieu Noyer

Jeudi 29 Septembre 2016



Lu 449 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse