TLF : La taxe poids lourds


Hormis les questions d’infrastructures, les XIe Assises de TLF Rhône-Alpes-Auvergne-Bourgogne ont permis aux professionnels de mettre à jour leurs connaissances sur plusieurs dossiers dont celui de la taxe poids lourds qui concernera de nombreux axes de cette partie de la France.


© RENAULT TRUCKS
© RENAULT TRUCKS
La taxe poids lourds, ce nouvel élément fiscal, devrait être mis en place le 1er juillet 2013. «Devons-nous commencer à nous préoccuper de cette taxe et nous interroger sur sa finalité ?», a lancé Dominique di Bello, président de TLF Rhône-Alpes, lors des XIe Assises de TLF Rhône-Alpes-Auvergne-Bourgogne. Il redoute une nouvelle usine à gaz qui devrait encore gonfler les coûts du transport de 10 à 11 %.

 

De nombreuses questions

 

Les entreprises de transport routier de marchandises demandent d’abord aux Pouvoirs publics de répondre à leurs questions : Existera-t-il un régime particulier pour les entreprises riveraines des nationales ou départementales retenues dans le projet ? Si ce n’est pas le cas, de quelle façon seront réglés les préjudices et les phénomènes de concurrence déloyale qui en découleront ? De quelle manière sera répartie précisément cette charge dans le cadre de transports multi-lots/multi-clients ? Est-il prévu un texte législatif permettant au transporteur de répercuter cette taxe sur le donneur d’ordre ?...

«Avancer de front avec toutes les fédérations impliquées»



Les Pouvoirs publics doivent clarifier la situation car les entreprises de transport ne trouvent aucune légitimité à cette nouvelle taxe puisqu’elles contribuent d’ores et déjà largement à la rénovation et à l’entretien des routes (taxe à l’essieu, péages autoroutes pour le réseau concédé…) et à la préservation de l’environnement (flotte aux normes Euro 4 et 5, charte CO2…).

Les entrepreneurs sont inquiets, d’autant qu’ils pensent également aux péages urbains qui se profilent à l’horizon…

En ce qui concerne les dossiers du 44 tonnes et de la configuration six essieux, il semblerait que le calendrier soit reporté mais ils composeront «de gros combats après la présidentielle, d’où l’intérêt d’avancer de front avec toutes les fédérations impliquées par ces dossiers et avec lesquelles les positions sont très voisines», a relevé Patrick Bouchez, président délégué général de TLF.

Annick Béroud

Mercredi 26 Octobre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse