TNT Express creuse ses pertes au troisième trimestre


Le néerlandais TNT Express a creusé ses pertes au troisième trimestre, plombé par des coûts de restructuration et par la constitution d'une provision suite à l'ouverture d'une enquête de l'Autorité française de la concurrence sur le secteur de la livraison de colis.


TNT va investir 185 millions d'euros dans son réseau routier international européen © TNT Express
TNT va investir 185 millions d'euros dans son réseau routier international européen © TNT Express
La perte nette part du groupe TNT Express s'est établie à 55 millions d'euros contre une perte de 4 millions d'euros au deuxième trimestre et un bénéfice de 6 millions d'euros au troisième trimestre de 2013, selon des résultats publiés lundi 27 octobre. Victime de conditions de marché difficiles en Russie et en Ukraine ainsi que d'une économie européenne "plus lente", le chiffre d'affaires est ressorti en baisse de 2 % sur un an à 1,65 milliard d'euros.

Suppression de 4.000 postes

TNT Express a annoncé avoir provisionné 50 millions d'euros en vue d'une amende attendue suite à l'ouverture d'une large enquête de l'Autorité française de la concurrence sur le secteur de la livraison de colis en France, visant au moins sept entreprises françaises et étrangères. Le groupe néerlandais a par ailleurs indiqué que les coûts de restructuration ont atteint 46 millions d'euros sur le trimestre. TNT a calculé son bénéfice "ajusté", qui ne tient pas compte, entre autres, de ces éléments exceptionnels. Il est en hausse de 28 % sur un an à 50 millions d'euros.
Après l'échec de sa reprise par son concurrent américain UPS, TNT Express avait annoncé fin mars 2013 la suppression de 4.000 postes, soit 6 % de ses effectifs, dans les trois années à venir. Un recentrage de ses activités sur l'Europe avait également été annoncé, et TNT Express a d'ailleurs indiqué lundi 27 octobre qu'il allait investir 185 millions d'euros dans son "réseau routier international européen afin d'augmenter la productivité et améliorer les services".
Quelque 28 millions d'euros d'économies ont été réalisées dans le cadre d'un programme de réduction des coûts, a en outre annoncé TNT Express. Sur l'ensemble de l'année 2013, le groupe néerlandais, qui opère dans plus de 200 pays et emploie environ 77.000 personnes, avait enregistré une perte nette de 122 millions d'euros. TNT Express prévoit que ses résultats opérationnels se stabiliseront en Europe et en Amérique d'ici fin 2014, même si la "visibilité reste limitée".

AFP

Lundi 27 Octobre 2014



Lu 261 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse