TUI est optimiste pour l'an prochain


Le géant allemand du tourisme TUI a annoncé mercredi 19 décembre une perte nette part du groupe sur son exercice décalé 2011-2012, à cause des difficultés de l'armateur Hapag-Lloyd dont il détient encore 22 % du capital, mais s'est montré prudemment optimiste pour l'an prochain.


© Hapag-Lloyd
© Hapag-Lloyd
Globalement les résultats de TUI sur son exercice fiscal clos au 30 septembre sont plutôt positifs, avec un bénéfice net avant minoritaires de 142 millions d'euros, soit une hausse de 20 % sur un an. Par ailleurs son bénéfice opérationnel ajusté s'est élevé à 746 millions d'euros (+ 24,3 %), un record pour le groupe, et son chiffre d'affaires annuel a progressé de 5 % à 18,3 milliards d'euros. Cependant le résultat net part du groupe - hors intérêts minoritaires des filiales TUI Travel et TUI Hotels & Resorts - s'est avéré négatif sur la période, à hauteur de - 15,1 millions d'euros, contre un bénéfice de 24 millions d'euros sur l'exercice fiscal précédent.
Le résultat part du groupe a été notamment plombé par les difficultés persistantes de l'armateur Hapag-Lloyd, dont TUI détient toujours 22 % du capital et qui a causé une perte de 49 millions d'euros dans ses comptes annuels, contre seulement - 2,1 millions d'euros lors du précédent exercice. Par conséquent TUI a précisé dans son rapport annuel qu'il ne comptait pas proposer de dividende au titre de l'exercice écoulé, afin de privilégier le renforcement de sa situation financière. TUI a déjà considérablement réduit sa dette nette sur l'exercice écoulé, à 178 millions d'euros, soit 78 % de moins qu'il y a un an.

Possibilité de fusion avec Hamburg Süd

Pour l'an prochain le groupe mise sur "une légère augmentation du chiffre d'affaires", sur un bénéfice opérationnel stable "à condition que la propension à consommer ne change pas dans les marchés-clés", et sur un bénéfice après impôts. Ces prévisions sont "réalistes mais prudentes", a estimé l'analyste de DZ Bank Herbert Sturm, qui attendait aussi pour l'exercice fiscal écoulé un impact négatif moins important de Hapag-Lloyd. Par ailleurs, les armateurs allemands Hapag-Lloyd et Hamburg Süd étudient la possibilité d'une fusion.

AFP

Mercredi 19 Décembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse