Tanger Med multiplie les sources de croissance


Après un ralentissement de la croissance des conteneurs dû aux grèves, le roulier a assuré l'essentiel de la progression de Tanger Med en 2011. Les nouveaux terminaux dédiés aux véhicules de l'usine Renault et aux hydrocarbures devraient assurer au port une très belle année 2012.


© Caroline Garcia
© Caroline Garcia
Le port de Tanger Med a poursuivi son développement en 2011. Le port marocain a traité au total 27 millions de tonnes de marchandises, ce qui représente une hausse de 17 % comparé à l'année précédente. Il a franchi pour la première fois la barre des 10.000 escales annuelles, avec 10.850 navires venus charger et décharger, soit une augmentation de 16 % sur un an.

Poussée du trafic conteneurisé domestique

Cette fois, l'activité conteneurisée, en nombre de boîtes, n'a que légèrement augmenté (+ 1,7 %), pour atteindre 2,09 millions d'EVP. Sur ce segment, l'Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) a eu à déplorer une progression se situant en dessous de la moyenne mondiale (7 %). L'activité a principalement été freinée par les grèves qui ont émaillé l'hiver sur les terminaux des deux concessionnaires, APM et Eurogate, alors que les résultats à la fin du premier semestre laissaient présager une hausse bien plus significative. Dans ce port où le transbordement représente plus de 90 % du trafic conteneurisé, ce sont les liaisons avec l'Afrique de l'Ouest qui ont apporté le plus de boîtes, soit 40 % du total. Les liaisons Asie-Europe se sont placées en deuxième position (28 %), devant l'axe Amérique du Sud-Europe du Nord (11 %). Les routes reliant le Moyen-Orient à l'Europe du Nord ont augmenté leur part dans le trafic total de Tanger Med, passant de 4 % à 8 % du trafic conteneurisé annuel.
La part du trafic domestique est elle aussi de 8 %, soit 166.796 EVP. La moitié environ (81.465) a été réalisée à l'import et à l'export directs à Tanger Med. Le reste a fait l'objet d'un transbordement en direction de Casablanca (85.331). TMSA relève que le niveau de ces transbordements domestiques a presque quadruplé en seulement un an.

L'activité ro-ro totalement transférée

Le premier contributeur de la hausse du trafic global du port l'an dernier a été l'activité roulière. Le nombre de remorques embarquées et débarquées a augmenté de 67 % sur douze mois pour atteindre 166.796 unités. L'importance de cette évolution s'explique par le fait que le terminal ro-ro a bouclé en 2011 sa première année complète d'exploitation. Celui-ci n'a été complètement transféré depuis le port historique qu'au mois de mai de l'année dernière. Selon le port, le total cumulé de trafic des deux sites a donné une progression d'environ 10 % par rapport à 2010. "Cette hausse de trafic global est bien supérieure à l'évolution du trafic Tir à l'échelle nationale, qui est de l'ordre de 3 %", explique la direction de l'établissement. Pour TMSA, "cette performance s'explique notamment par l'efficacité de l'infrastructure autoroutière entre Tanger Med et Agadir, qui a permis un accès logistique performant à la région agricole de Souss".
Pour ce qui est du passage, Tanger Med a enregistré une hausse de 51 %, à 1,75 million de voyageurs. Le nombre des véhicules légers a dans le même temps progressé de 67 %, à 643.213 unités. Là aussi le transfert total des liaisons longue distance a été terminé au cours de l'année 2011. De plus, ces dernières ont vu leur fréquence augmenter, "en particulier vers l'Italie".

Le trafic de Renault attendu

Ces évolutions ont permis au TMPA (Autorité portuaire de Tanger Med) de réaliser une progression de plus de 40 % de son chiffre d'affaires comparé à 2010, à 970 millions de dirhams. La mise en service en février dernier de nouveaux terminaux, l'un consacré aux véhicules et l'autre aux hydrocarbures, devrait contribuer à apporter au port ouvert en 2007 encore une forte croissance annuelle, autant opérationnelle que financière.
Le terminal voiturier comporte deux postes à quai acceptant des navires jusqu'à 240 mètres et offre une capacité d'un million de véhicules par an. Il a été concédé pour trente ans à Renault, ce qui lui permettra de gérer l'exportation des 400.000 unités qu'il espère à terme produire dans sa nouvelle usine de Meloussa, mise en service en début d'année 2012. Les 150 à 200.000 véhicules espérés pour la première année et les approvisionnements liés à leur construction devraient accélérer encore la montée en puissance de Tanger Med. Sur les 18,5 hectares de terre-pleins, 5,5 restent à la disposition d'opérateurs autres que le constructeur français.

"Un grand portail pétrolier sur le détroit de Gibraltar"


Quant au nouveau terminal hydrocarbures, il a été concédé pour vingt-cinq ans au groupement Tangiers Terminals, formé par l'émirati Horizon Terminals Ltd (HTL), le marocain Afriquia SMDC et le koweïtien Independent Petroleum Group (IPG). Il comprend 35 kilomètres de pipeline et 12 hectares de terre-pleins équipés de 19 réservoirs pour une capacité de stockage de 508.000 m3. Le premier poste pétrolier devrait être rejoint à terme par un second. L'autorité portuaire nourrit là encore de grandes ambitions. Selon elle, cette installation en eaux profondes est censée "doter le Royaume d’un grand portail pétrolier sur le détroit de Gibraltar". Le terminal hydrocarbures doit servir non seulement aux importations destinées au marché national mais aussi au transbordement et à la création d'une activité de soutage. Tanger Med entend bien tirer profit de sa position géographique dans tous les domaines.



Franck André

Mercredi 25 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse