Technip affiche sa confiance


Technip a dressé des perspectives optimistes pour ses activités, annonçant que ses clients continuaient d'investir et qu'il anticipait une croissance sur quasiment l'ensemble de ses marchés, en marge de résultats trimestriels en progression.


© TECHNIP
© TECHNIP

Technip a annoncé des résultats conformes aux attentes avec une hausse de 17 % de son bénéfice net au cours d'un troisième trimestre "intense", à 121 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 12 % à 1,7 milliard. Le groupe spécialisé dans les pipelines et la construction de raffineries laisse inchangées ses prévisions de marge opérationnelle ainsi que de chiffre d'affaires 2011, entre 6,5 et 6,7 milliards, même s'il revoit en hausse les ventes attendues de la division "Subsea" (infrastructures sous-marines), à plus de 2,7 milliards (contre 2,6 à 2,7 milliards jusqu'à présent).


 
Projets en eaux profondes au Brésil

 
"Le troisième trimestre a été intense pour Technip", a commenté le PDG, Thierry Pilenko. "Nos prises de commandes ont dépassé les 2,3 milliards d'euros, reflétant les tendances favorables dans notre secteur que nous avions soulignées à la fin du premier semestre", a-t-il ajouté. Le chiffre d'affaires s'est réparti entre le segment Subsea à 754,4 millions d'euros (+ 8 %) et le segment Onshore-Offshore à 944,2 millions (+ 16 %), pour un total de 1,7 milliard. Technip a vu ses résultats gonflés par le chantier de la raffinerie géante de Jubail en Arabie saoudite, ainsi que des projets en eaux profondes au Brésil en plein boom pétrolier et de Total sur le champ Pazflor en Angola.
"Concernant les projets futurs, nos clients continuent d'investir", indique Technip, qui fait état d'une activité en octobre qui "reste soutenue". Le groupe parapétrolier anticipe "toujours des opportunités de développement sur quasiment l'ensemble" de ses marchés. En soulignant les risques d'une concurrence accrue et des incertitudes économiques et politiques qui affectent le calendrier de certains projets, Technip souligne que le cours élevé du pétrole, combiné à une demande croissante de gaz, favorise les investissements dans l'"amont" de la production et de l'exploration d'hydrocarbures.

 


.

Vendredi 28 Octobre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse