Technip améliore sa rentabilité dans un marché pourtant difficile


La stratégie de réduction de coûts déployée par Technip a permis au groupe parapétrolier français d'améliorer sa rentabilité au premier trimestre, dans des marchés pétrolier et gazier difficiles, et de confirmer ses objectifs pour l'année 2016.


Technip subit de plein fouet la pression des compagnies pétrolières et gazières © Technip
Technip subit de plein fouet la pression des compagnies pétrolières et gazières © Technip
Le bénéfice net de Technip est ressorti en hausse de 32,9 % à 114,4 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, pour un résultat opérationnel courant (ROC) ajusté de 236,6 millions d'euros (+ 37,8 %). Ces indicateurs ont également bénéficié d'un taux d'utilisation des navires record (82 %) pour un premier trimestre au sein de sa division Subsea (activités sous-marines). Le chiffre d'affaires s'est, lui, inscrit en recul de 16,3 % à 2,2 milliards d'euros, et de 4,2 % à 2,8 milliards sur une base ajustée, "dans un contexte de dégradation durable et prononcée de notre secteur", a indiqué le PDG de Technip, Thierry Pilenko, jeudi 28 avril.

"De nombreux projets sont reportés, voire annulés"


Comme ses compatriotes CGG, Bourbon ou Vallourec, le groupe subit de plein fouet la pression des compagnies pétrolières et gazières, leurs principaux clients, elles-mêmes obligées de tailler dans leurs dépenses face à l'effondrement des cours du brut. "Compte tenu de la volatilité et des prix bas du pétrole, de la pression sur leur trésorerie, nos clients continuent plus que jamais à privilégier la réduction de leurs investissements et de leurs coûts à des niveaux largement en dessous de ceux de 2014", a commenté Thierry Pilenko. "De nombreux projets sont reportés, voire annulés, accroissant ainsi la pression sur notre industrie", a-t-il ajouté.

Chute des commandes

Dans le secteur, l'aval (raffinage et pétrochimie) résiste mieux que l'amont : "Nous constatons un intérêt persistant à travers le monde pour investir ou modifier et moderniser des unités dans l'aval", tandis que l'amont offrira "moins de résilience", même si des travaux d'avant-projet devraient s'accélérer dès la fin 2016, a détaillé Thierry Pilenko. À fin mars, le carnet de commandes de Technip s'élevait à 14,9 milliards d'euros, en repli de près de 28 % en un an, tandis que les prises de commandes ont chuté de 38 % à 930 millions d'euros.
Dans ce contexte, le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers avait relevé en février à un milliard d'euros son objectif d'économies en 2017, par rapport à 2014, après le lancement durant l'été précédent d'un plan de restructuration prévoyant la suppression de 6.000 postes dans le monde.  "Je crois que nous sommes en bonne voie pour l'atteindre", a indiqué le directeur financier, Julian Waldron, précisant que le plan de restructuration avait déjà permis de diminuer de 11 % les frais commerciaux, généraux et administratifs de Technip.
Le groupe s'attelle aussi à travailler très en amont avec ses clients, parmi lesquels les géants Total, BP et Shell, pour réduire le coût de leurs projets, en introduisant un certain degré de standardisation dans leur conception et en proposant des technologies à forte valeur ajoutée.

Martine Pauwels

Jeudi 28 Avril 2016



Lu 226 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse