Terminal méthanier de Dunkerque : suspicions sur des travailleurs détachés sous-payés



Près de 1.700 salariés y sont employés chaque jour sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque © Dunkerque LNG
Près de 1.700 salariés y sont employés chaque jour sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque © Dunkerque LNG
Plusieurs dizaines de travailleurs roumains détachés opérant sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, deuxième plus gros de France, pourraient être illégalement sous-payés, selon une enquête menée actuellement par l'inspection du Travail. "D'après les premiers éléments, on trouve des suspicions importantes sur des travailleurs détachés", a confirmé lundi 20 juillet une source proche de l'enquête, à la suite d'informations parues dimanche 19 juillet dans "La Voix du Nord". Les soupçons concerneraient les salaires de travailleurs roumains employés par une entreprise sous-traitante italienne. "On a des fiches de paie de quelques centaines d'euros pour pas mal d'heures passées sur le chantier", apprend-on. Alors que le salaire initial paraît normal, le différentiel pourrait s'expliquer par plusieurs retenues. "Ce sont des retenues inexplicables et monstrueuses ! À quoi sont conditionnées ces retenues ? On cherche à le savoir...", continue cette même source. Au final, certains salaires avoisineraient les 300 euros. S'y ajouteraient des heures de travail bien supérieures au cadre légal, pouvant parfois approcher les 60 heures par semaine. Ces travailleurs seraient bien déclarés mais "il existerait une distorsion entre les heures de travail déclarées et celles qu'ils font en vrai". "L'enquête vient à peine de commencer et ne sera certainement pas terminée avant le mois d'octobre", mais ces infractions "constituent bien un secret de polichinelle", avance-t-elle. "Je ne suis pas étonnée", affirme Fabienne Deroy, déléguée CFE-CGC au terminal. "On le savait depuis un an et demi et le problème a été régulièrement soulevé auprès de la direction, qui n'a jamais réagi".
La direction de Dunkerque LNG préfère ne pas s'avancer avant de connaître les conclusions de l'enquête. "À ce stade, nous ne constatons pas d'écart (de salaires, NDLR) et mettons tout à disposition pour faciliter l'enquête", selon un porte-parole. Si des malversations étaient découvertes, la direction s'engage néanmoins "à prendre des mesures", sans en dévoiler leur contenu. "C'est notre chantier, on ne peut pas rester les bras croisés face à des infractions du droit du travail, si elles étaient avérées", poursuit la direction, qui n'entend pas "se dégager de ses responsabilités". En septembre, le parquet de Dunkerque avait classé sans suite une précédente enquête sur des sociétés soupçonnées de ne pas respecter la réglementation européenne en matière d'embauche de salariés étrangers. Les syndicats les soupçonnaient notamment de ne pas avoir déclaré leurs salariés dits détachés et de les faire travailler beaucoup plus que ne le prévoit la réglementation européenne. Le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, deuxième plus gros projet industriel de France après le réacteur EPR de Flamanville (Manche) selon EDF, qui a débuté en octobre 2012, sera achevé en novembre et accueillera le premier méthanier pour des tests cet été. Près de 1.700 salariés y sont employés chaque jour, dont 33 % de Français.

AFP

Mardi 21 Juillet 2015



Lu 185 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse