"Titanic II" : signature imminente avec Jinling Shipyard



"Titanic II" : signature imminente avec Jinling Shipyard
Le magnat australien Clive Palmer a dévoilé mardi 26 février à New York les détails de son projet de "Titanic II", précisant qu'il était sur le point de signer avec un chantier et qu'il espérait toujours lancer en 2016 la réplique du célèbre paquebot ayant sombré dans l'Atlantique lors de son voyage inaugural en 1912. "Le "Titanic" était un bateau de rêve. "Titanic II" sera le bateau où le rêve devient réalité", a-t-il déclaré. M. Palmer avait pour la première fois évoqué son luxueux projet au printemps dernier, précisant que la construction se ferait en Chine, avec un premier voyage inaugural Angleterre-New York fin 2016. Face au scepticisme de certains, il a précisé mardi qu'un contrat pourrait être signé dans les prochains jours avec les chantiers de construction CSC Jinling Shipyard. La construction pourrait commencer d'ici la fin de l'année pour un lancement en 2016, a-t-il ajouté, sans vouloir détailler le coût du projet. "Je le finance seul, parce que je veux dépenser l'argent que j'ai avant de mourir", a expliqué le milliardaire, qui a fait fortune dans les mines. Son paquebot de 270 mètres de long et 65.000 tonnes comportera, comme le "Titanic", trois classes séparées, a-t-il redit mardi. "Il n'y aura pas de mélange". Et en première classe, les passagers peuvent selon lui s'attendre au même grand escalier, et à une reproduction de la piscine et des bains turcs du premier "Titanic". Le "Titanic II" devrait avoir neuf ponts, comme l'original, et un pont supplémentaire destiné à respecter les règlementations actuelles de sécurité.
Les plans dessinés par Deltamarin, une compagnie de conception navale basée en Finlande, ont également prévu des escaliers de secours et des ascenseurs de service. Autres différences d'avec le modèle original, le "Titanic II" comprendra un casino et son gabarit sera d'un mètre plus large, pour des questions de "stabilité". Et il aura beaucoup plus de canots de sauvetage, a précisé Palmer, tout en soulignant qu'il "n'était pas superstitieux". Le "Titanic" avait sombré dans les eaux glaciales de l'Atlantique Nord lors de son voyage inaugural dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 après avoir heurté un iceberg. Des quelque 2.200 personnes à bord, 1.500 avaient péri. Clive Palmer, dont la fortune est estimée à plus de 5 milliards de dollars australiens (3,7 milliards d'euros), est un gros fournisseur de charbon et de minerai de fer à l'industrie chinoise.

AFP

Jeudi 28 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse