Toujours moins d'emplois dans le pétrole britannique en 2017


Le nombre d'emplois directs et indirects de l'industrie pétrolière et gazière du Royaume-Uni a de nouveau reculé en 2017 malgré la hausse des prix du brut, a noté la fédération professionnelle du secteur.


© Oil & Gas Authority
© Oil & Gas Authority
L'exploitation des gisements en mer du Nord ne représente plus que 302.200 emplois en 2017, soit 13.000 de moins qu'en 2016 selon des données révisées et 160.000 de moins qu'à son apogée, en 2014, quand les prix du pétrole ont plongé avant de légèrement remonter en 2017, où ils étaient en moyenne de 51,6 dollars le baril de Brent sur les six premiers mois de l'année. Ces données publiées par Oil & Gas UK recouvrent les emplois directement concernés par l'extraction pétrolière et gazière, mais aussi les emplois indirects générés pour les fournisseurs jusqu'à ceux de services de restauration et d'hôtellerie entourant l'activité.
"La chaîne de production pourrait être menacée si la tendance se poursuit", a prévenu mercredi 6 septembre la fédération dans son rapport, qui met toutefois en avant un ralentissement du nombre d'emplois supprimés cette année. "La réduction du nombre d'employés a également changé de nature. En 2015 et 2016, il s'agissait de réduire les coûts à tout prix. En 2017, il semblerait que le but soit de créer une chaîne de production qui puisse survivre à long terme. Il y a ainsi plus d'exemple de réductions d'emplois dues à des postes devenus redondants à cause de fusions et d'acquisitions", a argué Oil & Gas UK.
Les grands groupes recentrent leurs activités pour économiser les coûts, tandis que de plus petits producteurs misent sur des exploitations moins importantes qu'ils font tourner avec moins d'employés. "Cette tendance devrait se poursuivre fin 2017 et en 2018, avec notamment le rachat par Total de Maersk Oil", le groupe danois, a noté Deirdre Michie, directrice générale de la fédération.
Enfin, Oil & Gas UK s'interroge sur les conséquences du Brexit pour l'industrie. "L'effet sur le long terme reste incertain. Si les négociations n'aboutissent pas et que les échanges entre le Royaume-Uni et l'Union européenne se font sur les bases de l'Organisation mondiale du commerce, les coûts pourraient augmenter de 500 millions de livre par an pour l'industrie, mais avec un accord parfait, les coûts pourraient reculer de 100 millions de livre par an", a estimé Oil & Gas UK.

AFP

Jeudi 7 Septembre 2017



Lu 418 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Novembre 2017 - 13:46 CGG creuse ses pertes au troisième trimestre €

Mardi 14 Novembre 2017 - 13:08 Le Ghana rêve de boom pétrolier €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse