Toulouse-Blagnac a quasiment stagné en 2013


L'aéroport de Toulouse-Blagnac a connu en 2013 une quasi-stagnation de son trafic passagers après des années de croissance, sous l'effet de la crise et de la réduction du nombre de leurs lignes par les compagnies, dont Air France.


Toulouse-Blagnac, première plateforme régionale pour le fret © Toulouse-Blagnac
Toulouse-Blagnac, première plateforme régionale pour le fret © Toulouse-Blagnac
L'aéroport de Toulouse-Blagnac a quasiment stagné en 2013 après des années de croissance. L'augmentation de seulement 0,1 % du nombre de passagers (7,567 millions) par rapport à 2012 rompt avec deux années de forte hausse stimulée par l'ouverture des bases régionales d'Air France et EasyJet, selon les chiffres communiqués par la quatrième plateforme régionale de France. En dehors de 2009, le trafic passagers n'avait cessée de croître régulièrement depuis 2003. L'aéroport mise sur un retour à une hausse de 2 % du trafic passagers en 2014.

Croissance de 2,6 % dans le fret

Le trafic fret et poste a progressé de 2,6 %, et conforté le rang de Toulouse-Blagnac comme première plateforme régionale pour le fret, malgré une régression de 24,1 % du trafic postal.
L'année 2013 a été marquée par la réfection complète de la plus ancienne des deux pistes de l'aéroport, un chantier de 14 millions d'euros censé signifier la fin d'une période de grands travaux destinés à améliorer la qualité du service. L'aéroport, société anonyme à capitaux publics, a aussi signé fin 2013 avec l'État un nouveau contrat de régulation économique qui fixe de 2014 à 2018 l'évolution des tarifs des redevances versées par les compagnies pour utiliser la plateforme. Après les grands travaux de 2009 à 2013, l'aéroport entend se concentrer sur le service apporté aux clients en développant la personnalisation, et sur la diversification de ses activités, par exemple dans la commercialisation d'immobilier de bureau, a-t-il dit.
L'aéroport est aussi associé à la filiale française du groupe canadien SNC Lavalin et à la chambre de commerce et d'industrie pour assumer à partir de cette année la gestion de l'aérodrome d'affaires de Francazal, dans l'agglomération toulousaine. La société gestionnaire s'emploiera aussi à développer sur cette ancienne base militaire une activité d'industrie et de maintenance aéronautique.
L'aéroport a payé en 2013 une diminution importante du nombre de mouvements d'avions commerciaux (- 5,2 %) et une réduction de l'offre de lignes, notamment de la part d'Air France. Mais il a maintenu une stabilité du trafic grâce à un meilleur remplissage des avions. Le trafic sur les destinations internationales a baissé de 1,5 % à cause principalement d'une diminution de l'offre de vols vers l'Europe, alors que le trafic national (4,356 millions, soit 57,5 % du total) a augmenté de 1,4 %, notamment vers Strasbourg. Le low-cost a augmenté de 2 % et représente désormais 27,4 % du trafic total. EasyJet capture 89,6 % du trafic à bas coût. Le développement des compagnies low-cost qui ouvrent des lignes régulières sur le bassin méditerranéen a fait chuter le nombre de vols charters internationaux de 18,2 %. Orly (2,379 millions de passagers) et Charles-de-Gaulle (805.434) ont constitué les deux premières destinations régulières au départ de Toulouse, quatrième ville de France non raccordée au réseau TGV. Les deux aéroports parisiens ont représenté les deux tiers des échanges intérieurs. Ils devancent de loin Lyon, Londres-Gatwick et Londres-Heathrow et Munich comme destinations au départ de Toulouse.

AFP

Vendredi 10 Janvier 2014



Lu 137 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse