Trafic en hausse à Dégrad-des-Cannes/Pariacabo


L'ex-concession portuaire de Dégrad-des-Cannes/Pariacabo, port géré par la Chambre de commerce régionale (CCIR) de Guyane, a achevé 2012 sur un trafic global de 656.282 tonnes, en hausse de 2,33 % par rapport à 2011. Les chiffres montrent que les échanges maritimes de ce département d'Outre-Mer sont dominés par les importations et que marchandises diverses et hydrocarbures constituent le gros du tonnage.


À 312.940 tonnes, les marchandises diverses et le conteneur ont progressé de 4,08 % en 2012 sur les installations de l'ex-concession de Dégrad-des-Cannes/Pariacabo. Selon les chiffres de la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Deal) de Guyane, les importations ont frôlé à elles seules la barre des 290.000 tonnes. Les hydrocarbures ont marqué un repli de 2,3 % à 223.045 tonnes (dont pas moins de 215.268 tonnes à l'import). Le port guyanais a importé l'an dernier 92.000 tonnes de clinker, en hausse sur un an de 8,41%. Quant au trafic automobile, exprimé en tonnage, il est passé de 10.356 tonnes en 2011 (soit 6.225 unités) à 10.366 tonnes (6.490 unités).
Les passagers, de leur côté, ont fortement augmenté. Ce trafic a bondi de 206,62 % puisque leur nombre s'élevait à 136 en 2011 et qu'il s'est établi à 417 à fin 2012. Toujours selon les statistiques de la Deal, 270 escales ont été enregistrées l'an dernier, soit 25 % de plus qu'en 2011.

"Un investissement de 76,2 millions d'euros"


Au plan financier, le chiffre d'affaire du port situé sur la commune de Rémire-Montjoly s'est élevé en 2011 à 10,55 millions d'euros, soit en légère diminution de 0,35 % par rapport à 2011. L'établissement précise que les droits de port et les redevances de stationnement ont stagné tandis que les redevances pétrolières ont régressé de 5 %.
En 2012, le montant global de l'investissement consacré à la maintenance et à la réfection des infrastructures du port s'est élevé à 76,2 millions d'euros. L'autorité portuaire mentionne la reconstruction du quai n° 1 (d'une longueur de 210 mètres) qui a coûté 35 millions d'euros. "Les travaux ont été achevés début 2012", précise l'administration.
D'autre part, le quai n° 2 (d'une longueur de 190 mètres) a également été reconstruit. Une enveloppe de 31 millions d'euros a été nécessaire pour cette opération. Les travaux, débutés en février 2012 s’étaleront jusqu’à mi-2014. L'établissement a également dû financer la reconstruction de l’appontement pétrolier. L'opération a nécessité une enveloppe de 4, 5 millions d'euros. Les travaux, qui ont débuté en juillet 2012, devraient être terminés en mars 2013.
Le port dépense également 5,7 millions d'euros par an pour assurer les travaux de dragage des accès portuaires.

44 agents transférés ou détachés

Dans le cadre de la réforme, trente-six agents de la CCIG ont été transférés et huit agents de la DEAL ont été détachés au Grand Port maritime de la Guyane, sous statut de la Convention collective nationale unifiée, branche portuaire. C’est donc un total de 45 personnes qui viendront grossier les rangs de l'établissement portuaire, y compris le directeur général qui sera nommé après la tenue du premier Conseil de surveillance.
Cette année, conformément à la réforme, le Grand Port maritime va s'employer à élaborer son projet stratégique. Il devrait également accueillir cette année la commission des ports d'Outre-Mer.

Vincent Calabrèse

Mardi 29 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse