Trafics en baisse de 10 % sur le bassin Rhône-Saône


Sur les premiers mois de 2012, les trafics enregistrent une baisse d’au moins 10 % pour le transport fluvial sur le bassin Rhône-Saône, avec cependant une belle progression des conteneurs.


Trafics en baisse de 10 % sur le bassin Rhône-Saône
De janvier à septembre 2012, le trafic total du bassin Rhône-Saône a représenté un milliard de tonnes-kilomètres, soit 14 % de moins par rapport à la même période de 2011, et 4,71 millions de tonnes, soit une baisse de 13 %. Les performances sur ce bassin étaient pourtant généralement meilleures que celles enregistrées au niveau national.
"La crise économique, la baisse de la demande en matériaux de construction et les produits agricoles figurent parmi les raisons de ces résultats moins bons qu’espérés. Mais les résultats définitifs dépendront beaucoup de la reprise du spéculatif secteur des produits agricoles, trafic important sur ce bassin", explique Monique Novat, directrice du service de navigation Rhône-Saône, peu après son retour de Sète où elle avait participé à l’inauguration du nouveau quai J qui sera principalement dédié à la filière agroalimentaire.

"15 % d’augmentation pour le trafic conteneurs"


Les chiffres des huit premiers mois de 2012 laissent donc entrevoir une baisse des trafics d’au moins 10 %. "Mais hormis les filières agricoles et de la construction qui concentrent plus de la moitié des trafics en volume, il faut voir aussi que d’autres trafics se maintiennent correctement ou sont en hausse à commencer par le trafic conteneurs qui génère 58.300 EVP, soit 15 % d’augmentation par rapport à la même période de 2011", complète la nouvelle directrice du bassin, arrivée en mars à Lyon. "C’est la plus forte évolution parmi les bassins intérieurs français", précise-t-elle.

Chute de 23 % pour les produits agricoles

En tonnes-kilomètres, à fin septembre, les produits agricoles ont concerné un trafic de 243,53 Mt-km et ils accusent une chute de 23 %. La conjoncture plus favorable des marchés céréaliers du Nord Europe approvisionnés notamment par fer explique en grande partie la réduction des exportations dans le sens Nord-Sud via la Saône, le Rhône et la façade de Fos.
Les minéraux bruts, deuxième important trafic (en t-km) avec 116,45 Mt-km et premier en volume avec 2 Mt, chutent respectivement de moitié en tonnes-kilomètres et de 22 % en volumes. Cette chute s’explique par la faiblesse des approvisionnements en sel de déneigement des différentes plates-formes portuaires de Pagny à Arles et surtout par la diminution des volumes extraits sur les carrières alluvionnaires de Saône. "En effet, les entreprises historiquement implantées sur la plaine alluvionnaire de la Saône comme les sociétés Vicat ou Plattard préfèrent préserver leurs gisements actuels car elles peinent à obtenir de nouvelles autorisations d’exploitation. Cette tendance est structurelle", commente Mme Novat.
Le transport fluvial de combustibles, essentiellement le charbon, poursuit sa baisse entamée depuis la fermeture de la principale centrale thermique (- 40 %).
Les produits pétroliers se stabilisent avec - 4 % en t-km et + 2 % en volume. Les exportations de ferraille recyclée continuent de progresser avec + 10 % en t-km et - 4 % en volume.
Les engrais poursuivent leur croissance enregistrée depuis plusieurs années avec + 6 % en t-km et + 21 % en volume. Les approvisionnements des sites industriels chimiques (CVM, méthanol) sont en hausse (+ 19 % en t-km et + 13 % en volume). "Dans les années à venir, ces filières devront compenser la tendance à la baisse des trafics traditionnels que sont les granulats de Saône et le charbon", remarque Monique Novat.

Annick Béroud

Mercredi 23 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse