Transavia : Air France-KLM envisage de créer une nouvelle compagnie


Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, envisage de créer une compagnie sœur de Transavia si les pilotes refusent de signer l'accord avec la direction.


La direction d'Air France-KLM ne lâche pas son projet de filiale low cost © Transavia
La direction d'Air France-KLM ne lâche pas son projet de filiale low cost © Transavia

Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, envisage de créer une compagnie autre que Transavia si les pilotes refusent de signer l'accord avec la direction, c'est ce qu'il a dit dans un entretien accordé au JDD.
Dans le cas où les pilotes refuseraient de signer les propositions de la direction, "nous créerons une compagnie sœur de Transavia, Transavia Développement, en France, pour nous développer dans l'activité à petits prix, avec les nouveaux avions qui arrivent dans les mois qui viennent", a-t-il déclaré au journal dominical. La CGT d'Air France avait dénoncé la semaine dernière cette éventualité de nouvelle entité, où il n'y aurait pas d'instances représentatives, la qualifiant de "véritable chantage" de la direction.
Selon Alexandre de Juniac, le marché du bas coût est "le seul marché en croissance" du secteur de l'aviation. "En Europe, le low cost représente aujourd'hui près de 50 % du trafic. Sur le segment des prix bas avec un service de qualité, Transavia peut devenir un des grands d'Europe", a affirmé Alexandre de Juniac. Le PDG de la compagnie a également expliqué comment avait été estimé le coût de la grève des pilotes, 500 millions d'euros, a annoncé le groupe. "La grève nous a coûté 20 millions d'euros par jour, auxquels s'ajoutent des dédommagements, les achats de billets parfois au prix fort auprès d'autres compagnies pour acheminer nos passagers ainsi que l'impact sur les réservations des semaines à venir", a-t-il reconnu. "Cette grève nous a fait perdre un an. Air France aurait dû être dans le vert cette année", a précisé le PDG, rappelant toutefois que la compagnie va "continuer à investir massivement" mais qu'il faudra "prendre en compte le coût de la grève".
La majorité des pilotes d'Air France s'étaient mise en grève du 15 au 28 septembre pour s'opposer à un projet de développement de la filiale à bas coût Transavia France.


AFP

Lundi 13 Octobre 2014



Lu 130 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse