Transport maritime d’animaux vivants : projet de loi à l’étude



Philippe Noguès, député du Morbihan © Érick Demangeon
Philippe Noguès, député du Morbihan © Érick Demangeon
"Nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles". Ce principe posé par le règlement européen n° 1/2005 est assorti de mesures de protection et de contrôles régissant le transport d’animaux vivants dans l’Union ainsi que de et vers les pays tiers. Au-delà, chaque État membre est autorisé à mener des politiques nationales plus contraignantes comme l’ont déjà fait l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique ou les pays scandinaves. Inspiré par ces pays, le député du Morbihan Philippe Noguès, avec 32 autres députés de droite comme de gauche, a déposé un projet de loi visant à renforcer la législation nationale sur le transport maritime (et routier) d’animaux vivants. Sur la base d’auditions que les chargeurs du secteur ont boycotté semble-t-il, Philippe Noguès constate que "la réglementation européenne n’est pas ou très mal appliquée en France". Le premier de ses quatre articles prévoit "l’obligation d’un responsable de protection animale à bord des navires pour les transports maritimes au départ de France de plus de huit heures". Susceptibles de concerner aussi les armements et leurs prestataires, son article 3 propose "l’obtention d’un Certificat export par l’organisateur de transport (dont le statut n’est pas précisé, NDLR)". Ce document "garantirait la conformité aux recommandations de l’organisation mondiale de la santé animale (OIE)". Ciblé sur les sanctions, le dernier volet suggère d’étendre le délit de mauvais traitement (6 mois de prison et 7.500 euros d’amende) aux mauvais traitements envers les animaux exercés (ou non arrêtés) par toute personne chargée du transport d’animaux vivants. Il demande enfin de qualifier tout manquement grave et répété au règlement 1/2005 de mauvais traitement. En l’état, ce projet de loi ne pourra être débattu d’ici la fin de la législature en cours. Aussi Philippe Noguès et les 32 autres députés s’engagent-ils à le porter devant le Parlement s’ils sont réélus en juin prochain.

Érick Demangeon

Mercredi 15 Février 2017



Lu 394 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 16:15 MSC s'offre onze porte-conteneurs de 22.000 EVP


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse