Transport routier : les négociations salariales bien parties



© Renault Trucks
© Renault Trucks
Syndicats et patrons du transport routier de marchandises, réunis mardi 13 octobre, ont salué un échange "constructif" et "apaisé", augurant d'un possible accord pour augmenter les grilles de salaires, inchangées depuis 2012. Les négociations pour 2015 s'étaient terminées en mars sur un constat d'échec, après cinq mois de discussions houleuses, de multiples actions de protestation (opérations escargots, blocages) et la brève séquestration à la dernière séance de représentants patronaux. Cette fois, les discussions semblent beaucoup mieux engagées. Après un premier rendez-vous le 24 septembre, Nicolas Paulissen, délégué général de la FNTR, estimait mardi 13 octobre, à l'issue de la seconde séance, être "à deux doigts d'un accord". "On a renoué les fils du dialogue social", a ajouté le représentant patronal en saluant un "climat apaisé". Côté syndical, Patrice Clos (FO) a salué "un échange constructif comme on n'en avait pas connu depuis bien longtemps". "On a envoyé un signal positif pour sortir de trois ans de disette", a pour sa part commenté Thierry Douine (CFTC). Les grilles de salaires du transport routier de marchandises n'ont pas bougé depuis 2012 et quatre des six coefficients servant de base au calcul des salaires sont en dessous du salaire minimum horaire (9,61 euros). De sources concordantes, les organisations patronales (OTRE et FNTR-TLF) ont proposé mardi 13 octobre de relever à 9,68 euros le premier coefficient (+ 2,6 %) et jusqu'à 9,96 euros (+ 1,7 %) le sixième. FO, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC ont demandé au patronat de relever de 2,146 % les trois derniers coefficients, ce qui porterait à 10 euros le plus élevé, et d'avancer au 1er décembre 2015 l'entrée en vigueur des hausses. "Deux symboles forts", selon Thierry Douine. Le patronat s'est engagé à répondre d'ici le 21 octobre et un projet d'accord sera soumis à signature jusqu'au 6 novembre. La CGT a pour sa part indiqué qu'elle "consultait sa base" jusqu'à fin octobre. Si le patronat a "un peu" relevé sa proposition par rapport à mars, "ça reste très en dessous des 5 %" réclamés il y a un an par l'intersyndicale, estime son représentant Jérôme Vérité. Tous les participants soulignaient mardi 13 octobre la nécessité "d'avancer" alors que des discussions sur plusieurs dossiers sensibles sont parallèlement engagées, notamment sur le régime de protection sociale propre aux chauffeurs et la formation professionnelle.

AFP

Mercredi 14 Octobre 2015



Lu 224 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse