Transport routier : une image à travailler


Commandé par la FNTR et l’Observatoire de la performance durable, le sondage Ifop sur le transport routier de marchandises dresse une image contrastée du mode. Si son poids économique est reconnu, l’insécurité routière, la pollution induite, l’attractivité de ses métiers et le comportement des conducteurs concentrent les axes d’amélioration.


© Agrilait
© Agrilait
Sur les 1.200 personnes interrogées par le sondage Ifop, une courte majorité seulement a «plutôt une bonne opinion» du transport routier. Grand public et leaders d’opinion confondus, les évocations suscitées associent le mode à «la congestion, l’insécurité routière et la pollution induite». Axe insuffisamment mis en avant par la profession sans doute, les efforts du secteur en matière de sécurité et de protection de l’environnement ne sont pas identifiés. Autre défi : l’attractivité de ses métiers. Le caractère «difficile, dangereux et peu valorisé» suscite un large consensus. Très éloigné du slogan de l’animateur radio Max Meynier «Les Routiers sont sympas», le comportement des conducteurs cristallise enfin des réserves importantes et contradictoires de la part du grand public. D’un côté, ils sont reconnus pour leur professionnalisme et leur niveau de formation. De l’autre, ils sont sévèrement critiqués pour leur manque de respect vis-à-vis des règles du Code de la route et des autres usagers.

Reconnaissance économique

Si le transport routier «souffre de faiblesses certaines», concède la FNTR, il peut compter en revanche sur un atout économique reconnu par une large majorité. Cette importance renvoie à la perception du transport de marchandises considérée comme «indissociable de la route». L’acheminement des produits quotidiens, son rôle dans le fonctionnement de l’économie et, dans une moindre mesure, son poids dans l’emploi en France émergent. Ces réponses croisent les traits positifs attribués au mode autour «de la souplesse, la réactivité et la rapidité». Au-delà de son caractère pratique, il est surtout considéré comme «nécessaire». Une reconnaissance à capitaliser en travaillant en parallèle sur les faiblesses pointées par le sondage.

Érick Demangeon

Lundi 6 Février 2012


Tags : fntr, routier



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse