Travaux d'Hercule pour Total au Havre


Total a entamé fin juillet de gigantesques travaux dans sa raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, la plus importante de France, pour adapter ses productions au marché, en réduisant la part de l'essence au profit du gasoil.


© Total
© Total
Près du Havre, Total a commencé des travaux d'Hercule dans la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, afin de produire davantage de gasoil et moins d'essence. Près de 4.000 ouvriers d'entreprises de construction interviendront simultanément dans la raffinerie au moment du pic du chantier, au début de l'automne prochain. Pour permettre ces travaux, la raffinerie qui s'étend sur 360 hectares fonctionnera au ralenti durant cinq mois et sera même complètement arrêtée de mi-septembre à mi-octobre.

Du gasoil à très basse teneur en soufre

L'objectif de ces travaux dont le coût s'élève à 750 millions d'euros est d'adapter la raffinerie à la baisse durable de la consommation de produits pétroliers et à la modification de la demande. "Le marché réclame beaucoup moins d'essence et plus de gasoil à très basse teneur en soufre", explique Gérard Roussel, directeur de la raffinerie.

"Aujourd'hui il faut être svelte pour être fort"


Globalement, la raffinerie va fabriquer un million de tonnes d'essence en moins et 500.000 tonnes de gasoil en plus, tandis que sa capacité annuelle de distillation va tomber de 16 millions de tonnes de brut à 12 millions. "Il fut un temps où il fallait être gros pour être fort alors qu'aujourd'hui il faut être svelte pour être fort", assure Gérard Roussel.
Ces travaux comportent principalement une augmentation de la capacité de l'hydrocraqueur, la construction d'une unité de désulfuration des gasoil et le remodelage d'une unité de distillation pour la rendre plus économe en énergie. Ils s'ajoutent à 250 millions d'investissements réalisés sur la plate-forme pétrochimique Total voisine qui vient de fusionner avec la raffinerie. "Il nous faut chercher des synergies industrielles pour retrouver la rentabilité", dit Gérard Roussel, qui a pris la direction des deux entités. Selon lui, l'ensemble comptera toujours, après cette modernisation, 1.622 postes de travail mais leur répartition ne sera pas la même.

AFP

Jeudi 2 Août 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse