Tred Union, un réseau d’échange de bonnes pratiques


Donner de son temps et de son expérience de terrain avant de rechercher une relation d’affaire : le groupement de transporteurs Tred Union revendique cette philosophie, quelque peu atypique, mais pas dissuasive : 91 entreprises familiales l’ont rejoint en quatre ans d’existence.


© Tred Union
© Tred Union
Présidé par Joël Vigneron, le dirigeant des transports du même nom à Nancy-Ludres, animé depuis Colmar (Haut-Rhin) par les deux permanents Jean-Christophe Edy et Anne Kellerknecht, Tred Union rassemble des adhérents de 9 à 500 salariés qui représentent un total de 6.000 personnes, 870 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, 10.000 cartes grises et 700.000 m2 de surfaces de stockage.
De quoi répondre à des appels d’offres nationaux, mais grandir pour grandir n’est pas l’objectif. "Nous fonctionnons avant tout comme un club, pour l’échange d’idées, d’informations sur le métier, de bonnes pratiques mutuelles. Nous n’avons pas créé de cellule commune de facturation ni n’obligeons un adhérent à transférer une surcharge de travail dans le réseau… même si cela se fait un peu naturellement. Avant de faire entrer un nouveau membre, nous portons bien sûr un regard sur sa santé financière, mais nous examinons surtout l’état d’esprit du dirigeant et de ses cadres", souligne Jean-Christophe Edy. La stratégie a bien réussi : le réseau est passé d’une vingtaine à 91 membres. Tous signataires de la charte CO2, les adhérents présentent un profil commun de transporteur de marchandises palettisables complété de spécialités variées (vrac, citerne, frigorifique, plateaux…). Tred Union s’appuie sur le réseau Pole (Palettes organisation logistique européenne) pour la messagerie palette.
Sa carte de France est désormais bien complète : les "trous" encore significatifs se situent en Rhône-Alpes, Paca et Languedoc-Roussillon. Le principe de maillage consiste à accueillir un membre par département.

Commissions thématiques

Les exigences ne sont pas négligeables en termes d’implication : outre une cotisation (montant non communiqué), le nouveau membre doit souscrire au capital variable de la SAS Tred Union à l’issue d’une période probatoire de deux ans. Il lui est aussi demandé de consacrer du temps, en siégeant dans l’une des nombreuses commissions qui se réunissent chacune deux à quatre fois par an. Ressources humaines-formation, achat, métiers de la route, logistique, finance et communication : Tred Union couvre un large spectre de thèmes, "mais pas pour radoter, les problèmes concrets immédiats sont abordés", rappelle Jean-Christophe Edy : emploi seniors, écoconduite, implication des chefs d’atelier dans la recherche de solutions de gestion des ateliers intégrés ont figuré au menu récent de réunions.

"Le principe de maillage consiste à accueillir un membre par département"


Outre l’assemblée générale, Tred Union réunit deux fois par an les exploitants d’une part, les commerciaux d’autre part. Il invite à dégager une semaine complète pour un séminaire approfondi – l’Écotaxe occupe une grande place de celui de 2013 – et il organise des rencontres dans ses quatre régions. Autre temps fort : le salon annuel des fournisseurs procure un contact direct avec les 50 prestataires référencés représentant toute la palette d’assistance au transporteur.

Nouvelle offre en petits lots

Tred Union a lancé en cette fin mai une première offre commune : Tred Chariot organise un système de livraison aux particuliers d’objets lourds et encombrants. "Pour raccourcir les délais de livraison, Nous nous appuierons sur les bases logistiques des adhérents équipés de chariots élévateurs pour compléter le maillage de la France que nous couvrons déjà à plus de 75 %", expose Jean-Christophe Edy.

Christian Robischon

Mardi 4 Juin 2013



Lu 650 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse