Trois échouages de navires en France depuis 2008



Le cas du roulier "Modern Express", qui aurait pu s'échouer en début de semaine sur les côtes du golfe de Gascogne sans occasionner de pollution majeure, a connu plusieurs précédents en France au cours des dernières années. Le 5 février 2014, suite à une avarie, le "Luno", navire conventionnel espagnol de 100 mètres de long, s'échoue à l'embouchure du port de Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, se scindant en trois parties après avoir violemment heurté une digue. Douze marins étaient à bord mais il n'y eut pas de victime. Au cours de l'échouage, quelque 20 tonnes de carburant s'étaient "vraisemblablement" dispersées mais sans causer de pollution majeure. Le démantèlement du "Luno", effectué par deux sociétés hollandaises à la demande de l'assureur, avaient eu lieu le mois suivant sur la plage des Cavaliers à Anglet. Le 16 décembre 2011, le "TK Bremen" (109 mètres), battant pavillon maltais, s'échoue sur la plage d'Erdeven, dans le Morbihan, suscitant une importante couverture médiatique. Ce vraquier avait quitté le port de Lorient alors que la tempête Joachim était déjà annoncée. Le commandant avait alors décidé en vain de mouiller à l'abri de l'île de Groix avant de s'échouer sur la plage d'Erdeven sans faire de victime et en créant une pollution relativement restreinte. Trop endommagé pour être réparé, il avait été démantelé en janvier sur le lieu du naufrage. Le 10 mars 2008, l'"Artemis", un navire néerlandais de 88 mètres, pris dans la tempête, s'échoue sur la grande plage des Sables-d'Olonne, en Vendée, attirant des foules de curieux. Il avait fallu deux tentatives pour le remettre à flot, ce qui avait été réalisé le 20 mars. Le Bureau d'enquête sur les événements de la mer (BEAmer) avait conclu à "une absence de suivi attentif de la navigation dans des conditions météo difficiles". Le 31 janvier 2016, le "Modern Express", roulier de 164 mètres transportant 3.600 tonnes de bois et battant pavillon panaméen, se trouvait à quelque 100 km du Bassin d'Arcachon, après une dérive de six jours dans le golfe de Gascogne. Il a finalement été remorqué mercredi 3 février jusqu'au port de Bilbao.

AFP

Jeudi 4 Février 2016



Lu 213 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse