Trois trimestres en hausse globale de 3,1 % pour le port d'Anvers


Le port belge d'Anvers a enregistré au cours des trois trimestres de l'année une activité en hausse de 3,3 % par rapport à 2015. Un trafic soutenu par la bonne tenue de l'ensemble des filières, à l'exception du roulier mais surtout des vracs secs qui ont affiché un recul par rapport aux neuf premiers mois de 2015.


© Port of Antwerp
© Port of Antwerp
À fin septembre, le port d'Anvers a achevé les neuf premiers mois de l'année sur un trafic global de 161,67 millions de tonnes. Selon l'autorité portuaire scaldienne, cette progression de 3,3 % par rapport aux trois trimestres de 2015 est due notamment à la hausse de 4 % du nombre de conteneurs qui s'est élevé à 7,5 millions d'EVP. "Une croissance qui conforte la position d'Anvers sur le marché du conteneur dans le "range" Hambourg-Le Havre", commente l'autorité portuaire belge. En termes de poids, cette filière a représenté au cours de la période 88,63 millions de tonnes.
En revanche, le marché du roulier a marqué un déclin de 1,9 %. Il a achevé les neuf premiers mois sur un total de 3,39 millions de tonnes contre 3,46 millions de tonnes l'an dernier, sur la même période. Avec 7,26 millions de tonnes, le conventionnel est resté stable (- 0,5 %).

"Croissance de 4 % du nombre de conteneurs"


"L'acier a enregistré une hausse de 15,3 %, à 5,75 millions de tonnes", se réjouit la direction du port anversois. Celle-ci constate également que le phénomène de la conteneurisation a gagné de nouveau du terrain cette année sur les secteurs du papier (en baisse de 44,4 %, à 436.444 tonnes) et sur les fruits (377.418 tonnes, en recul de 26,5 %).
En cumul depuis janvier, les vracs liquides ont progressé de 6,7 % cette année pour s'établir à 53,1 millions de tonnes. Les produits raffinés ont frôlé la barre des 39 millions de tonnes, enregistrant une hausse de 10,3 % par rapport aux neuf premiers mois de 2015. Au cours de la même période, le pétrole brut a représenté 3,4 millions de tonnes, soit 1 % seulement de plus par rapport à 2015.

Les minerais en chute

De leur côté, les vracs secs ont chuté de 11,6 %, à 9,26 millions de tonnes. L'autorité portuaire belge mentionne les mauvaises performances enregistrées dans le secteur des minerais qui ont reculé de 16,9 %, à 1,47 million de tonnes, des engrais (- 3,7 %, 2,6 millions de tonnes), du sable et du gravier (- 20 %, 1 million de tonnes).
Anvers a enregistré au 1er octobre 10.894 escales, soit une hausse de 1 % seulement. Il attribue de nouveau cette faible croissance à la forte augmentation du tonnage moyen des navires. Comme de nombreux autres grands ports mondiaux, après avoir connu une hausse du nombre d'escales pendant des décennies, il connaît depuis quelques années un ralentissement de cette progression en raison de la progression du tonnage des navires.

Stratégie africaine

Port of Antwerp International (PAI), la filiale investissement de l'autorité portuaire anversoise, a marqué son intérêt pour le continent africain. En octobre, à l'occasion d'une mission conduite par le Premier ministre flamand, Ben Weyts, elle a annoncé son intention d'investir dans la construction d'une plateforme logistique dans le port ivoirien de San Pedro. Le groupe belge Sea-Invest a dévoilé son intention d'apporter également sa contribution à l'opération. Selon la direction de l'établissement portuaire, le continent africain est devenu un partenaire de poids pour Anvers puisqu'il a représenté en 2015 un volume de 19 millions de tonnes. "Le Togo, le Nigeria et l'Afrique du Sud sont les trois principaux partenaires du port belge dans les secteurs des vracs liquides, des véhicules et du conteneur", explique-t-elle. Elle s'est également fixé l'objectif de conquérir des parts de marché supplémentaires dans des matières premières telles que le cacao, l'huile de palme et le caoutchouc. Autant de trafics qui arrivent actuellement en Europe par des ports concurrents...

Vincent Calabrèse

Jeudi 3 Novembre 2016



Lu 548 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse