UAF : fret avionné en berne


Les années se suivent et ne se ressemblent pas dans le fret avionné. En 2011, le cargo traité par les aéroports français recule de 4 % sans enrayer la concentration de l’activité sur Roissy-Charles-de-Gaulle. Ces résultats tranchent avec le trafic passagers qui affiche un nouveau record porté par les compagnies à bas coûts. En 2012, les aéroports naviguent à vue.


© ADP/Luider Émile
© ADP/Luider Émile
Loin de ses performances 2010, le fret avionné des aéroports français accuse une baisse de 4 % en 2011. Au total, l’UAF recense 2,53 millions de tonnes. Près de 90 % de ce volume est traité par les aéroports parisiens dont les parts de marché se renforcent un peu plus chaque année.

Jean-Michel Vernhes, président de l’UAF © ED
Jean-Michel Vernhes, président de l’UAF © ED

En repli de 4,1 %, Roissy-Charles-de-Gaulle concentre 2,1 millions de tonnes tandis qu’Orly, deuxième aéroport national par son tonnage, déclare près de 95.000 tonnes en hausse de 2,7 %. Parmi les dix premiers du classement, Rennes (9e) et Toulouse (4e) se distinguent avec des croissances respectives de 22,7 % et de 5,1 %. À l’inverse, Bâle-Mulhouse (5e) et Nice (8e) se contractent de l’ordre de 5,5 %. Enfin Marseille-Provence (3e), Saint-Nazaire-Montoir (7e) et Nantes-Atlantique (10e) résistent avec des activités étales ou en augmentation inférieures à 2 %. Globalement, le fret avionné des aéroports de province diminue de 5,3 % et celui des places d’Outre-Mer de 3 %.

«90 % du fret avionné traité par les aéroports parisiens»


À hauteur de 281.000 tonnes, le trafic postal connaît la même tendance (- 4 %) avec une chute des aéroports ultra-marins (- 13,5 %) et un nouveau fléchissement à Paris (- 3,9 %). En matière d’investissements prévus en 2012 dans le domaine du cargo, l’UAF cite la construction d’une nouvelle halle à Bâle-Mulhouse pour 12 millions d'euros, et l’aménagement d’un pôle fret à Bastia pour 4 millions d'euros.

Record dans le passager

Plus faible qu’en Europe (+ 7,3 %), la croissance de 6,3 % du trafic passagers tranche avec l’évolution du fret. Les aéroports français y affichent un nouveau record avec 163,6 millions de voyageurs. «Ce résultat positif doit être pondéré toutefois», selon Jean-Michel Vernhes, président de l’UAF. «L’année 2010 de référence a été marquée par un ensemble d’événements ayant fortement ralenti la reprise : volcan Eyjafjöl, épisodes neigeux et grèves à répétition». Parmi les aéroports de plus de 1,5 million de passagers, Bâle-Mulhouse (+ 22,4 %), Beauvais (+ 25,4 %), Bordeaux (+ 12,4 %) et Montpellier (+ 11,3 %) tirent leur épingle du jeu. La plupart profitent du dynamisme des compagnies low-cost dont le trafic bondit de près de 14 % et représente un quart de l’activité totale (un tiers sur les seuls aéroports de province). Dans le top 10, seul Marseille-Provence recule (- 2,1 %) suite à la fermeture de la base Ryanair. Moins importante que dans le fret et en diminution progressive, la part de marché des aéroports parisiens s’élève à 57,6 % tandis que cinq aéroports concentrent 60 % du trafic de province (Nice, Lyon, Marseille, Toulouse et Bâle-Mulhouse). Porté par les compagnies à bas coûts, celui-ci progresse plus vite qu’à Paris (8 % contre 5,7 %). Pour clore ce bilan, les mouvements d’avions augmentent de nouveau en 2011 à hauteur de 3,4 %. Sans visibilité pour 2012, l’UAF s’attend néanmoins à des changements sensibles suite à la réorganisation d’Air France autour de bases de province. Après Marseille, Toulouse et Nice ouvriront en avril.

Érick Demangeon

Mardi 6 Mars 2012


Tags : aérien, uaf



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Juin 2012 - 12:22 Europe Airpost cherche un repreneur

Lundi 18 Juin 2012 - 12:50 Le trafic de Roissy et Orly décline en mai


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse