UPM refuse le rachat de Docelles par les salariés



Docelles, en activité depuis 1478, est la plus vieille papeterie des Vosges © UPM
Docelles, en activité depuis 1478, est la plus vieille papeterie des Vosges © UPM
La direction du groupe finlandais UPM a refusé mercredi 5 mars la proposition des ex-salariés de la papeterie de Docelles (Vosges) de reprendre l'usine en société coopérative et participative (Scop) pour 3 millions d'euros, selon une source syndicale et la préfecture des Vosges. "En l'état, ils nous ont dit qu'il ne pouvaient pas accepter notre proposition", a indiqué le leader CGT, Sébastien Saget, à l'issue d'une réunion à Paris en présence des ex-salariés qui s'étaient associés en Scop, de la direction d'UPM et du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. Quelque 85 anciens salariés avaient rallié la Scop, dont le projet industriel prévoyait la reprise de 116 emplois la première année, 130 la seconde puis 160 la troisième, avec une trésorerie initiale de 15 millions d'euros. À sa fermeture fin janvier, la papeterie de Docelles comptait 161 salariés. Le projet de reprise avait été largement soutenu par les collectivités locales, l'État et les banques, qui l'estimaient tous "viable". "Au départ, nous voulions racheter l'usine pour l'euro symbolique, ce qu'UPM a refusé. Nous sommes montés à 3 millions d'euros, ce qui est énorme. Mais UPM n'a pas tenu ses promesses de vendre ses actifs, ils nous ont menti. Ça fait quatorze mois qu'ils nous trimballent", s'est emporté Sébastien Saget. Le préfet des Vosges, Gilbert Payet, a pour sa part déploré qu'"UPM se soit mis dans la position de refuser de vendre".
"On peut comprendre une forme de ressentiment des salariés, d'autant que nos interlocuteurs avaient toujours dit qu'ils étaient prêts à vendre à un prix inférieur au prix du marché", a-t-il poursuivi. Pour le représentant de l'État, cette fin de non-recevoir de la part du groupe finlandais ne sera définitive qu'en cas de démantèlement de l'usine qui, selon lui, "ne pourrait pas avoir lieu avant six mois". "Il faut essayer de trouver une solution intelligente, de voir ce qu'il est possible d'obtenir d'UPM, de voir avec d'autres repreneurs potentiels", a-t-il suggéré. L'annonce fin janvier de la fermeture de cette usine avait marqué la fin d'un symbole puisque Docelles, en activité depuis 1478, était la plus vieille papeterie des Vosges, qui demeurent le premier département papetier en France. UPM, numéro un mondial du papier pour magazines, avait annoncé il y a un an son intention de réduire nettement ses capacités de production en Europe. Le groupe avait déjà cédé en octobre sa scierie d'Aigrefeuille (Charente-Maritime) à une entreprise des Landes, FP Bois. Auparavant, UPM s'était également séparé de Stracel, une autre papeterie à Strasbourg, qui comptait 250 salariés.

AFP

Jeudi 6 Mars 2014



Lu 152 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse