Un cru 2014 en retrait pour le port de La Rochelle


Avec 9,4 millions de tonnes, le trafic global du Grand Port maritime de La Rochelle a baissé de 3 % en 2014 par rapport à 2013 qui s'était achevé sur une forte hausse. L’évolution du trafic devrait pour autant rester en ligne avec l'objectif des 10 Mt fixé pour l'horizon 2015-2016.


2014 a marqué un essoufflement à La Rochelle © GPMLR
2014 a marqué un essoufflement à La Rochelle © GPMLR
Après une année 2013 en progression de 16 %, 2014 a marqué un essoufflement à La Rochelle, avec 9,4 millions de tonnes et un recul de 3 %. Selon la direction du Grand Port maritime, "L’année écoulée est une bonne année avec un tonnage supérieur aux prévisions qui est le deuxième meilleur tonnage enregistré dans l’histoire du port". Selon sa direction, sur les cinq dernières années, l’évolution du trafic portuaire s'est élevée toutefois à 11,5 %.

"Bonne tenue des engrais grâce à la précédente campagne céréalière"


L'établissement portuaire ajoute que si l’on s’en tient à une stricte comparaison des trafics portuaires 2014 et 2013, deux filières sont à la hausse : les vracs agricoles (+ 5,8 %) et la catégorie dite "autres" (+ 1,4 %). La première filière doit en effet sa performance à la bonne tenue des engrais, indique la direction du port, ajoutant que cette tendance a un lien avec la bonne campagne céréalière précédente qui a permis aux agriculteurs d’investir dans les "intrants".
Quant à l’évolution positive des trafics divers, elle estime que cette augmentation du trafic des produits cimentiers est due au démarrage de l'activité d’Holcim (+ 56 %), des produits métalliques (+ 23 %), des vracs industriels (+ 10 %), ainsi que des conteneurs (+ 4%).

Recul des céréales mais stabilité des produits forestiers

Les céréales, filière phare du port de La Rochelle, ont marqué un retrait par rapport à l’année 2013 de 2,2 %, après un bond de 32 % l’année précédente, soit 4,27 Mt contre 4,37 Mt. L'établissement portuaire note qu'au mois de décembre, les exportations de maïs ont été multipliées par 9 par rapport aux tonnages exportés au même mois l’année précédente.
Deuxième filière en tonnage, les produits pétroliers ont, comme dans de nombreux autres ports européens, affiché une baisse. Celle-ci s'est élevée à 7 %, avec 2,7 Mt en cumul au 31 décembre, contre 2,8 Mt à fin 2013. "Une baisse qui s’explique notamment par une diminution de la demande liée à des hivers plus cléments d’un point de vue climatique. Cette diminution vient après deux années de hausses consécutives de 8 %", explique la direction du port rochelais.
Pour leur part, les produits forestiers sont restés globalement stables avec - 0,5 %. En tête de cette filière, la pâte à papier avec 652.000 tonnes à fin décembre 2014 contre 658.000 tonnes un an auparavant. "De bons résultats dans un contexte de baisse générale de la consommation de pâte à papier", note le GPMLR, qui ajoute  l’émergence tout à fait prometteuse des flux de pellets de bois (53.600 tonnes en 2014 contre 25.700 tonnes en 2013).
Dans le secteur du sable, le port a achevé 2014 sur un trafic de 611.000 tonnes contre 658.000 tonnes en 2013, soit un recul de 7,2 %. Selon la direction de l'établissement, "cette filière reflète les difficultés du marché de la construction dans l’hinterland du port, l’agglomération rochelaise et son arrière-pays".
Enfin, l’année 2014 a été marquée dans la croisière par une augmentation de 64 % en nombre de passagers (28.300) pour 20 escales. Selon la direction du Grand Port maritime, cette forte évolution est demeurée toutefois peu significative car l’année 2013 s'était caractérisée par un tassement ponctuel de l’activité. L'année 2014 permet ainsi au port de renouer avec les bons résultats sur cette filière et confirme ses atouts pour l’accueil des paquebots et des croisiéristes.

Le ferroviaire en hausse
En 2014, le trafic ferroviaire est resté à l'honneur à La Rochelle. Au cours de l’année écoulée, la part des marchandises transportées par train s'est élevée à 14 %, soit 1,36 Mt. "En huit ans, cette part modale a quasiment doublé, augmentant de 93 %). Avec 466.000 tonnes pré ou post-acheminées en 2014, OFP Atlantique, la filiale ferroviaire de Port Atlantique La Rochelle, Nantes-Saint-Nazaire Port et Euro Cargo Rail, a enregistré une progression 41 % par rapport à 2013.
En matière d’investissements, le montant des travaux réalisés en 2014 par le Grand Port maritime, avec l’appui de l'État, des collectivités territoriales et de l'Union européenne, s'est chiffré à plus de 16,5 millions d'euros, deuxième montant record.
V.J.C.

Vincent Calabrèse

Mercredi 21 Janvier 2015



Lu 362 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse