Un été en forte hausse pour le port de Marseille-Fos


Le port de Marseille-Fos se félicite d'une forte progression de son trafic au mois de juillet après un printemps difficile et dans un contexte international perturbé. Tous les segments sont dans le vert, y compris en cumul annuel.


Les terminaux de Fos 2XL (ici celui d'Eurofos) poursuivent sur leur lancée © Franck André
Les terminaux de Fos 2XL (ici celui d'Eurofos) poursuivent sur leur lancée © Franck André
Le Grand Port maritime de Marseille-Fos a renoué avec la croissance après s'être inscrit en baisse au cours des six premiers mois de l'année 2016. Les volumes de marchandises manutentionnées ont bondi de 19 % en juillet, comparé au même mois de 2015 pour s'établir à 7,8 millions de tonnes. Cette évolution a suffi pour retourner la tendance générale de l'année 2016 puisque le trafic cumulé sur sept mois est 2 % supérieur à celui de l'an dernier après avoir été en retrait 3 % sur le premier semestre.

Le conteneur taille sa route

Cette fois, la dynamique à la hausse se vérifie sur l'ensemble des segments de trafic. À commencer par le secteur conteneur, qui a progressé de 12 % en juillet. Cette évolution mensuelle permet à la filière d'atteindre + 2 % en cumulé depuis le début de l’année, alors que la progression était quasi nulle à l'issue du premier semestre.

"Le Terminal de Méditerranée a enregistré son record mensuel d'activité"


Fos 2XL continue de progresser, à contre-courant de la tendance mondiale dans le conteneur. Les terminaux de l'Ouest présentent une croissance de 4 % sur les sept premiers mois de l'année, et le Terminal de Méditerranée (Eurofos) a enregistré son record mensuel d'activité. La direction de l'établissement note avec satisfaction que Marseille-Fos a gagné trois places dans la hiérarchie mondiale des ports à conteneurs pour l’année 2015 et se retrouve 108e au classement.
Du côté des remorques, le port affiche une croissance de + 3 % sur les sept premiers mois de l’année.
La direction du port met en avant des "résultats exceptionnels" obtenus "dans un contexte international et européen fortement déprécié". Les six premiers mois de l'année ont ainsi vu le trafic mondial conteneurisé atteindre sa plus faible croissance depuis le début de la crise de 2009, à moins de 0,5 %, et les locomotives du secteurs, les trente premiers ports du monde, n'ont enregistré qu'une hausse cumulée de 0,2 % par rapport au premier semestre 2015.

Rattrapage des hydrocarbures

Concernant les vracs liquides, le deuxième trimestre du port marseillais avait été très marqué par les grèves contre la loi travail et avait vu les terminaux pétroliers de Lavéra bloqués pendant près d'un mois. Les vracs chimiques avaient quant à eux pâti de l'arrêt réglementaire du pôle pétrochimique de Berre au printemps. La majorité de la quarantaine de pétroliers, méthaniers et chimiquiers en attente dans la rade de Fos-sur-Mer ont été traités courant juillet après la suspension du mouvement le 20 juin. Après le trou d'air et du premier semestre (700.000 tonnes et 3 % de perdus), ce rattrapage a largement contribué au rebond de 28 % du trafic d'hydrocarbures et de 71 % de celui de GNL. Le premier est désormais dans le vert, en hausse de 2 % sur l'ensemble de 2016.
Après une baisse de 10 % au cours des six premiers mois de 2016, les vracs solides ont eux aussi repris le chemin de la croissance, portés par les produits destinés à la sidérurgie (+ 8 %), qui comptent pour plus de deux tiers du total ainsi que les autres vracs non agroalimentaires (+ 17 %), qui représentent un quart des vracs solides.
Enfin, le trafic passagers a crû de 13 % en juillet (387.000 personnes), aidé par le retour de la sérénité sur la desserte de la Corse avec le lancement de Corsica Linea et surtout porté par la croisière (+ 31 %). Le nombre de passagers en transit (+ 36 %) a augmenté plus vite que les croisiéristes de tête de ligne.

Franck André

Mercredi 17 Août 2016



Lu 867 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse