Un maillage fluvial du territoire national à achever d’ici 2050


Rassemblée autour du Comité Provoideau ainsi que des associations Seine-Nord Europe et Seine-Moselle-Rhône, la communauté fluviale identifie trois liaisons prioritaires à même de soutenir la croissance de la voie d’eau. Avec Seine-Escaut/Seine-Nord Europe qui semble acquise, à horizon 2030 et 2050, elle plaide pour l’aménagement de Saône-Moselle/Saône-Rhin, puis de Seine-Est.


© VNF
© VNF
Malgré son importance avec plus de 8.500 km, le réseau fluvial français, enclavé et faiblement connecté aux façades maritimes, souffre d’un maillage imparfait tant entre bassins de navigation qu’avec l’Europe. «Les objectifs de report modal que se sont fixés la France et l’Union européenne, dans une logique de lutte contre les changements climatiques, ne pourront jamais être atteints sans croissance significative du transport fluvial. Il est donc plus que jamais nécessaire de fiabiliser et moderniser les voies d’eau existantes, et de développer le réseau d’infrastructures à grand gabarit». Telles sont les priorités rappelées par la communauté fluviale lors de la récente Cop21 qui, en cette nouvelle année, sont autant de vœux pour 2016 et au-delà.

"Concevoir une vraie politique de long terme en faveur de la voie d’eau"


Trois grands projets fluviaux à grand gabarit sont ainsi défendus pour achever le maillage territorial de la France d’ici 2050. Bien que la plus avancée, trois attentes fortes sont exprimées par les professionnels de la voie d’eau pour conforter davantage la liaison Seine-Escaut/Seine-Nord Europe : «Finaliser son plan de financement à hauteur de 4,5 milliards d’euros dont 1,8 milliard de subventions européennes, consolider son calendrier de réalisation pour une mise en service en 2023, définir les modes de financements innovants pour la Société de projet et incitatifs au report modal».

Saône-Moselle à l’horizon 2030

Avec pour objectif d’interconnecter les bassins de la Saône, du Rhône et de la Moselle, avec un éventuel embranchement vers le Rhin, Saône-Moselle/Saône-Rhin est la deuxième voie de ce maillage territorial à achever. Depuis son classement par le rapport de la commission Mobilité 21 parmi les infrastructures de transport à réaliser au-delà de 2050, ses défenseurs tentent de raccourcir son calendrier de faisabilité. Dans cette optique, ils demandent que soient «mises à jour et finalisées toutes les études engagées par Voies navigables de France», puis «d’obtenir leur restitution auprès de ses cofinanceurs». S’inspirant du réseau européen RTE-T où la liaison figure parmi les infrastructures à aménager d’ici 2030 au sein du corridor multimodal mer du Nord-Méditerranée, ils suggèrent également son inscription parmi les projets prioritaires des nouvelles grandes régions françaises selon le même calendrier.
Moins connu malgré des études lancées dès la fin des années 90, le projet Seine-Est vise de son côté à relier les bassins de la Seine et du Rhin. Dans cette perspective, l’ambition de la communauté fluviale est «d’envisager sa réalisation après l’aménagement de Seine-Escaut et de Saône-Moselle/Saône-Rhin». Soit d’ici 2050.

Érick Demangeon

Mardi 29 Décembre 2015



Lu 717 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse