Un "marais filtrant" à l'aéroport d'Orly



© ADP/Philippe Stroppa/Studio Pons
© ADP/Philippe Stroppa/Studio Pons
Un "marais filtrant" sera mis en place à l'automne 2013 à l'aéroport d'Orly pour dépolluer les eaux de ruissellement contaminées durant l'hiver par les produits utilisés contre le givre et le verglas. Ce système de filtration, dit de "bio-épuration", permettra de traiter les eaux "sur place", par un procédé "respectueux de l'environnement", a précisé le directeur de l'aéroport Paris-Orly, Franck Mereyde, lors de la présentation du dispositif. Composé d'un "bassin tampon" et d'un marais adjacent de 6.500 m2, il viendra compléter le système de traitement physico-chimique des eaux de ruissellement existant à l'aéroport, en retraitant de façon écologique près de 12.000 m3 cubes d'eau par jour. "Le marais sera composé de roseaux, plantés dans du sable et des granulats", explique Franck Mereyde, qui dit vouloir "réduire l'impact environnemental de l'aéroport". "Il vivra toute l'année, mais sera surtout utilisé pendant l'hiver et au printemps", quand les eaux pluviales sont contaminées par l'utilisation de produits de dégivrage des avions et de deverglaçage des pistes, "indispensables au bon fonctionnement de l'aéroport", ajoute-t-il. "Des mesures seront réalisées en permanence à la sortie du marais. Si l'eau n'est pas complètement décontaminée, elle sera renvoyée pour un nouveau cycle de traitement dans le marais filtrant", précise Thérèse Dhersin, directrice des Aires aéronautiques à ADP. Selon Mme Dhersin, d'autres aéroports européens disposent déjà de dispositifs de bio-épuration des eaux de ruissellement, "mais pas aussi aboutis".
"À cette échelle, il s'agit d'un projet inédit", assure-t-elle. À Orly, 3 à 5 millions de m3 d'eaux pluviales sont collectés et traités chaque année par le système de traitement des eaux pluviales de l'aéroport. Le dispositif, d'un coût de 4 millions d'euros pris en charge par ADP avec une subvention de 20 % de l'Agence de l'eau, sera géré par des techniciens de la Lyonnaise des eaux. Les travaux, engagés fin mars, prendront fin à l'automne 2013, pour une mise en service à l'hiver 2013.

AFP

Mardi 9 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse