Un oléoduc à Foujeirah pour éviter le détroit d'Ormuz


À partir de ce mois-ci, les Émirats arabes unis n'auront plus à passer par le détroit d'Ormuz pour exporter le gros de leur pétrole : l'oléoduc reliant les champs pétroliers d'Abou Dhabi au port de Foujeirah, sur la mer d'Oman, sera opérationnel.


© Fujairahport
© Fujairahport
Le pétrole des Émirats arabes unis sera désormais acheminé grâce à un oléoduc d'Abou Dhabi au port de Foujeirah, évitant ainsi le détroit d'Ormuz. "L'oléoduc commencera à fonctionner en juin", a déclaré le souverain de Foujeirah, Cheikh Hamad ben Mohammed Al-Sharqi, précisant que sa capacité maximale est de "1,8 million de barils par jour", soit environ 70 % de la production des Émirats, et qu'il pompera en moyenne 1,5 mbj. Cheikh Hamad préside depuis 1974 aux destinées de cet émirat adossé aux monts Hajar, seul membre de la fédération des Émirats arabes unis à donner sur la mer d'Oman.
L'oléoduc de 360 km de long, dont la construction a commencé en 2008, permettra aux Émirats, pays membre de l'Opep produisant environ 2,5 mbj, d'échapper aux menaces répétées de l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz en cas de sanctions contre ses exportations pétrolières. Outre les Émirats et l'Iran lui-même, toutes les exportations de pétrole des monarchies du Golfe et la plus grande partie des exportations de l'Irak passent par le détroit d'Ormuz, par lequel transite 35 % du pétrole brut transporté par voie maritime dans le monde.

3e centre de soutage au monde

"L'entrée en fonction de cet oléoduc augmentera l'importante géopolitique de Foujeirah, située à la rencontre des voies de navigation de l'Orient et de l'Occident", explique le souverain. Son petit émirat, qui compte 174.000 habitants, veut profiter de sa situation stratégique pour devenir un centre d'exportation de pétrole, de gaz et de ravitaillement de navires. Cet émirat est déjà le troisième centre en importance de soutage dans le monde après Rotterdam et Singapour, et veut se hisser à la première place. Dans le port qui date de 1982, les travaux battent leur plein : deux nouveaux quais destinés à accueillir les pétroliers géants sont construits, ainsi que d'immenses réservoirs. Ils porteront la capacité de stockage de produits pétroliers de 3 millions de m3 actuellement à 11 millions en 2014, selon Cheikh Hamad.

Acil Tabbara

Vendredi 1 Juin 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse